COVID-19 : l’allegement des restrictions doit s’appuyer sur des bases scientifiques hinh anh 1Réunion du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, mercredi matin.   Photo : VNA
 
 
Hanoï (VNA) – Lors de sa réunion mercredi matin, le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 a indiqué que la situation s’état améliorée mais qu’il ne fallait pas baisser la garde.

Selon les spécialistes du Comité national, Hanoï affiche encore un risque élevé, alors que Ho Chi Minh-Ville, Ha Giang et Bac Ninh présentent des risques. Pour les autres villes et provinces, le risque est faible.

Le Comité national a demandé au Premier ministre de continuer d’appliquer sa directive No 16/CT-TTg à Hanoï jusqu’au 30 avril inclus, tout en autorisant les autorités de la capitale à alléger des restrictions si la situation s’améliore, et à prendre des décisions sur l’ouverture de services non essentiels, parallèlement à la garantie du processus de prévention et de lutte contre l’épidémie.

Le Comité a également proposé au Premier ministre de demander aux localités ayant des postes frontaliers, de grandes zones industrielles ou un grand nombre de travailleurs libres..., d’accorder une importance particulière à la prévention des risques au sein de ces endroits et chez ces personnes. Il est nécessaire de s’intéresser aux ouvriers, aux travailleurs libres, aux personnes vulnérables, aux élèves et étudiants ; de renforcer la prévention dans les établissements sanitaires, ainsi que le dépistage du virus chez les personnes présentant des symptômes suspects...

Selon le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, le 22 avril au matin, le Vietnam n'a détecté aucun nouveau cas de contamination. Alors, en six jours consécutifs, aucun cas n’a été signalé dans le pays. -VNA