Les délégués lors du colloque commercial  République tchèque-Vietnam. Photo: VNA
 

Prague (VNA) - Un colloque sur le commerce Vietnam - République tchèque a eu lieu jeudi à Prague afin d'aider les entreprises des deux pays à explorer l'environnement d'investissement et d'affaires dans chaque pays, contribuant au renforcement de la coopération économique et commerciale bilatérale.

Cet événement était organisé par l'ambassade du Vietnam en République tchèque, la Chambre de commerce et d'industrie du Vietnam (VCCI) et la Confédération tchèque de l'Industrie et des Transports (SPCR).

Selon l'ambassadeur du Vietnam en République tchèque, Ho Minh Tuan, les échanges commerciaux bilatéraux ont connu une augmentation continue, passant de 775 millions de dollars en 2015 à 912,5 millions en 2016 et à 1 022,7 millions en 2017; et devraient atteindre 1,2 millions de dollars en 2018.

Pourtant, ces résultats ne correspondent pas encore aux potentiels et aux besoins des deux pays. Lors des sept premiers mois de 2018, le commerce bilatéral a atteint 681 millions de dollars dont près de 94 millions des exportations tchèques vers le Vietnam.

Jusqu'en avril 2018, la République tchèque comptait 36 projets d'investissement au Vietnam cumulant un fonds total de 110 millions de dollars, tandis que le Vietnam possédait 4 projets d'un capital total de 5 millions de dollars dans ce pays européen.

Ainsi, ce colloque était une bonne occasion pour la VCCI, la SPCR et les entreprises des deux pays de discuter des mesures visant à accélérer la coopération commerciale et d'investissement dans les temps à venir.

Selon Stanislav Kazecky, vice-président de la SPCR, les deux parties disposent d'un énorme potentiel de coopération dans l'énergie, la construction, le mécanisme et la fabrication de machines. Les entreprises tchèques souhaitent employer des travailleurs qualifiés du Vietnam. Ces derniers temps, la SPCR a demandé au gouvernement tchèque de favoriser l'octroi de visa aux travailleurs vietnamiens pour répondre au besoin des entreprises tchèques.

Dans l'organisation des transactions commerciales et d'investissement, les entreprises des deux pays recevront le soutien de grandes banques tchèques avec des politiques privilégiées, a-t-il annoncé. -VNA