An Giang (VNA) – Le Tribunal populaire de la province de An Giang (Sud) a condamné jeudi 21 décembre cinq personnes à un total de 19 ans de prison pour “propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam”.

Les condamnés lors de leur procès de première instance. Photo: VNA

Selon la police, ces cinq personnes ont arboré 27 drapeaux à trois rayures de l’ancien régime fantoche de Saigon, le premier découvert le 25 avril 2017, à 01h45, sur un pont dans le quartier de Nui Sam, ville de Châu Dôc, et le reste, dans la matinée du même jour dans divers endroits de la gare routière de cette ville.

A l’issue d’un procès en première instance, Nguyên Tân An, âgé de 25 ans, et domicilé dans la ville de Châu Doc, province de An Giang, jugé comme protagoniste, s’est vu infligé cinq ans d’emprisonnement sur le fondement de l’article 88 du Code pénal.

Il est reconnu coupable d’avoir fabriqué et diffusé les drapeaux à trois rayures avec quatre complices, d’avoir organisé sur le réseau social des sociétés secrètes baptisées “Nghia quân An Giang” (Insurgés vertueux de An Giang), “Tuổi trẻ An Giang” (Jeunesse de An Giang) et d’avoir échangé, produit et diffusé ces drapeaux.

Quatre autres accusés -Huynh Thi Kim Quyên, 38 ans, Nguyên Ngoc Qui, 25 ans, Pham Van Trong, 23 ans, et Nguyên Thanh Binh, 23 ans, tous domicilés dans la province de An Giang-, ont écopé des peines allant de trois à quatre ans de prison.

Toutes les peines de prison ont été assorties d’une assignation en résidence surveillé de deux ans. – VNA