Manille, 17 septembre (VNA) - Au moins 30 mineurs ont été tués et 13 autres portés disparus dans un glissement de terrain survenu dans le nord des Philippines.

L'emplacement du glissement de terrain. Photo: rappler.com

La police philippine a annoncé dimanche soir que le nombre des morts était passé à 59, avec la découverte de ces nouvelles victimes.

Selon le général de corps d'armée Emmanuel Salamat, responsable des Forces armées des Philippines dans le nord de Luçon, un total de 43 mineurs ont été piégés au moment où le typhon Mangkhut s'est abattu samedi matin sur ce pays.

Les secouristes sont encore en train de chercher les mineurs disparus, piégés dans un tunnel à Itogon, dans la province de Benguet.

L'agence philippine de la gestion des désastres a annoncé que le typhon Mangkhut a provoqué au total 81 glissements de terrain et 13 inondations dans la seule région administrative de la Cordillère.

Le typhon Mangkhut, localement appelé Ompong, est le 15e typhon à frapper les Philippines cette année. Cette tempête est considérée comme la plus forte survenue dans le monde depuis le début de l'année a ravagé des zones agricoles du nord de l'île de Luçon, la plus grande de l'archipel philippin.

Selon l’agence AFP, dans le nord des Philippines, les moyens de communication et l'électricité ont été coupés dans la majeure partie de la zone située sur sa trajectoire, où vivent environ cinq millions d'habitants.

A Baggao, dans le nord de Luçon, la tempête a emporté des maisons, arraché des toits et des lignes électriques. Certaines routes sont totalement inondées.

Les fermes de l'île, qui fournissent une part importante de la production philippine de riz et de maïs, ont été recouvertes par les eaux, à un mois des récoltes. Plus de 105.000 personnes ont fui leur domicile.

Les Philippines sont chaque année frappées par une vingtaine de typhons qui font généralement des centaines de morts et contribuent à ce que des millions de leurs habitants restent dans une situation de grande précarité. -VNA