Dà Nang (VNA) - Les dirigeants des économies membres de l’APEC ont mis à côté leurs complets dans la ville côtière de Dà Nang et brillé dans la soie vietnamienne lors du banquet de gala, le 10 novembre, alors que leurs épouses sont parties à la découverte de la culture vietnamienne à travers la musique, la mode et la gastronomie.

Les dirigeants des économies membres de l’APEC prennent la pose lors du dîner de gala, le 10 novembre à Dà Nang. Photo : VNA
 

Le costume officiel de l’APEC 2017, un cadeau spécial offert par le président vietnamien Trân Dai Quang aux chefs d’État et de gouvernement des 21 économies de l’Asie et du Pacifique, représente un symbole de la culture traditionnelle vietnamienne qui soit également moderne.

Cette magnifique veste bleu marine ou ivoire – couleurs porteuses de l’amitié et des aspirations à la paix du peuple vietnamien – est confectionnée avec soin dans la meilleure soie naturelle du Vietnam dont le tissage et la teinture sont un secret ancestral du métier et les techniques de coupes traditionnelles sont associées à des technologies de pointe.

Summum du raffinement, les boutons en métaux précieux s’inspirant du logo de l’Année de l’APEC 2017 – 21 rayons du soleil stylisés évoquant les 21 économies membres de l’APEC aux motifs des ailes d’oiseau mythique Lac en vol des tambours de bronze dongsoniens Lac – subliment cette noble étoffe d’une délicatesse absolue.​

La soie traditionnelle garantit également une sensation confortable aux utilisateurs, ce qui ne sera pas le moindre de son intérêt dans une région aussi chaude que le Centre du pays. Un grand motif de lotus brodé orne l’épaule droite des tenues masculines, et l’épaule gauche des tenues féminines, soulignant la solennité de l’uniforme.
 
"Le costume d’apparat sera l’une des originalités de l’APEC 2017, car il permettra de faire remarquer le pays dans le monde entier", a dévoilé Vi Kiên Thành, directeur du Département des beaux-arts, de la photographie et des expositions du ministère vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme.
 

L'ao dài, tunique fendue traditionnelle des Vietnamiens, avait été choisi en tant que costume officiel de l'APEC 2006. Photo: AFP

En 2006, quand les 21 dirigeants se sont alignés à Hanoi pour une photo de groupe immortalisant le Sommet des dirigeants économiques de l’APEC, ils ont revêtu des ao dai (longue tunique des Vietnamiens) brillants avec une fleur de lotus cousue d’or. Et le monde a assisté à un événement vestimentaire mémorable.
 
Devenu l’un des symboles de la culture vietnamienne, l’áo dài a été au fil des siècles l’un sujet d’inspiration des poètes, écrivains, compositeurs et peintres. Omniprésente dans de nombreux programmes d’échange artistique, des banquets de gala et d’autres événements, l’image de l’ao dài est continuellement sélectionnée et présentée aux amis internationaux.
 
Le professeur Trân Van Khê, maître de musique traditionnelle vietnamienne, disait de son vivant que l’ao dài était le costume national du Vietnam. C’est même devenu un symbole du pays aux yeux des étrangers. Chaque fois qu’il jouait de la musique traditionnelle vietnamienne, il revêtait ce costume. "Ce n’est pas l’habit qui fait le péquenot, mais la mentalité. Quand l’instrumentiste porte le vêtement traditionnel, sa musique est plus incisive, elle touche plus le public".
 
Des ao dài traditionnelles que portent les dames en se rendant dans les pagodes pour s’attirer les bonnes grâces du Ciel, aux ao dài stylisées que revêtent les jeunes filles lors des fêtes, en passant par les áo dài somptueuses dont se parent les candidats aux concours de beauté, cette tenue, délicate et raffinée, permet à la personne qui la porte de se démarquer des autres.
 
"Je trouve que l’ao dài est superbe. Dans le passé, nos ancêtres s’habillaient très bien et je me sens totalement en phase avec eux", a expliqué pour sa part l’ambassadeur Pham Sanh Châu, assistant du ministre des Affaires étrangères du Vietnam et envoyé spécial du Premier ministre chargé des affaires de l’UNESCO.
 
"Quand nous partons à l’étranger, nous devons affirmer clairement notre identité culturelle nationale en portant le costume traditionnel. Moi, je m’habille toujours en ao dài lors de la présentation des lettres de créances, lors de la fête nationale et des fêtes importantes du pays, mais aussi à l’occasion de rencontres avec des chefs d’état et de gouvernement", a-t-il déclaré.

Lors d'un défilé de ao dai au gala en l'honneur de l'APEC 2017. Photo: vietnamnet.vn

Dans le cadre du Sommet de haut niveau de l’APEC 2017, les épouses des chefs des délégations des économies membres de l’APEC ont visité samedi 11 novembre la vieille ville de Hôi An, patrimoine culturel mondial du Vietnam où elles ont été le plus impressionnées par les collections de l’ao dài.

L’itinéraire de découverte de l’ao dài a amené les épouses de surprise en surprise. "Par l’entremise de l’histoire de l’ao dài, nous souhaitons aider les épouses des chefs de délégation à comprendre la vraie beauté de la femme vietnamienne. C’est la noble élégance", a fait savoir Minh Hanh, la styliste qui travaille depuis une bonne vingtaine d’années à ses créations déclinant l’áo dài sous toutes ses formes.

"A travers l’image de la fleur de lotus, du phénix et de cette histoire, les ao dài feront naître des émotions, conduiront aux significations et aux manifestations plus profondes de la culture vietnamienne à l’ère actuelle",  a indiqué la styliste, pour qui cette tenue unique en son genre est non seulement une source d’inspiration, mais aussi un trésor inestimable.

Dans une espace imprégnée d’identité vietnamienne, avec bambous, fleurs de lotus, musique et cuisine vietnamiennes, la robe traditionnelle a recontré une histoire significative de la vitalité des valeurs traditionnelles, contribuant à rapprocher la culture vietnamienne des amis internationaux. – VNA