Conférence récapitulative en 2018 du Comité chargé du projet d’accroître la résilience au changement climatique des résidents côtiers au Vietnam, le 17 janvier à Hanoï. Photo : CVN
 
Hanoï (VNA) - Plus de 1.300 maisons seront reconstruites et 1.300 ha de mangroves plantés. C’est ce qui ressort de l’objectif du projet d’accroître la résilience au changement climatique des résidents côtiers au Vietnam pour cette année.

Le projet d’accroître la résilience au changement climatique des résidents côtiers au Vietnam est déployé pendant cinq ans (2017-2021), grâce aux assistances financières du Fonds vert pour le climat (GCF - Green Climate Fund) en coopération du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Le projet se concentre sur le soutien aux communautés vulnérables aux catastrophes naturelles pour se protéger des impacts des typhons et des inondations et améliorer leurs moyens de subsistance. Il s’agit de construire des maisons bétonnées et de couvrir les mangroves dans les régions touchées (Nam Dinh, Thanh Hoa, Quang Binh, Thua Thiên-Huê, Quang Nam, Quang Ngai, Cà Mau).

En 2018, 1.098 maisons ont été bétonnées et près de 200 ha de mangroves ont été plantés et restaurés. En outre, plus de 15.000 responsables et habitants vivant dans une centaine de communes ont bénéficié de cours de formation. C’est ce qu’a annoncé le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), Hoàng Van Thang, dans le cadre de la conférence récapitulative en 2018 du Comité des responsables de ce projet. Celle-ci se tient aujourd’hui 17 janvier à Hanoï.

Pour sa part, CaitlinWiesen, représentante résidente par intérim du PNUD au Vietnam, a déclaré que 2018 était une année de succès du projet, notamment avec la construction de maisons résistantes aux impacts du changement climatique. "Il s’agit du premier projet du GCF en ASEAN", informe-t-elle, avant de souligner : "J'espère que nous pourrons continuer nos succès pour atteindre les prochains objectifs du projet dans les temps qui arrivent".

La conférence récapitulative est organisée par le MADR, le PNUD et le ministère de la Construction. -CVN/VNA