Photo : moneycontrol.com
 
 
Hanoï (VNA) – Le Vietnam cherche à accélérer l’édification de villes intelligentes à travers plusieurs programmes de coopération internationale.
Outre la signature des programmes avec des partenaires étrangers dont IMB ou Cisco, le Vietnam a autorisé de nombreux projets d’investissement et élaboré des cadres sur le développement des villes intelligentes. La tendance s’accélère notamment dans les grandes villes telles que Hanoï, Ho Chi Minh-Ville, Da Nang, et surtout dans les secteur des transports, de l’approvisionnement en eau et la gestion de l’environnement.

Des infrastructures de télécommunication assez pratiques et le développement rapide des abonnements Internet à haut débit figurent parmi les avantages du Vietnam. Parallèlement, le renforcement de l’intégration internationale favorise le transfert de technologies et l’édification de villes intelligentes. En outre, l’e-gouvernement est accéléré.

Da Nang est la première localité vietnamienne et l’une des 33 villes dans le monde à bénéficier d’une aide du groupe IBM pour mettre en œuvre le projet Smarter Cities (Villes plus intelligentes).

En 2014, Hanoï a également lancé un projet pour renforcer l’application des technologies de l’information au service du développement de l’e-gouvernement. Le 5 juin 2017, le Comité populaire municipal a signé une convention de coopération avec les groupes BRG et Sumitomo pour édifier une ville intelligente.

De son côté, Ho Chi Minh-Ville poursuit depuis 2015 le développement d’une ville intelligente avec un écosystème ouvert. Elle prépare la mise en œuvre d’un projet pour la période 2017-2020, vision pour 2025.

De nombreuses autres villes et provinces du Vietnam ont également effectué des études pour édifier des villes intelligentes. A ce jour, près de 20 localités ont lancé des projets dans ce secteur.

Cependant, le Vietnam rencontre encore des difficultés en matière d’infrastructures techniques et d’environnement juridique. -VNA