Diên Biên (VNA) – L’ensemble des vestiges historiques de la bataille de Diên Biên Phu (province de Diên Biên, Nord-Est), classé site national spécial, compte au total 45 lieux d’intérêts. Actuellement, une dizaine d’entre eux sont ouverts aux touristes.

Un coin de la ville de Diên Biên Phu. Photo : VNA

Diên Biên Phu, un nom qui n’est pas seulement écrit dans les documents historiques mais aussi connu dans le monde entier grâce à la célèbre bataille initiée par l’armée vietnamienne qui a écrasé le camp retranché du corps expéditionnaire français. Après 56 jours et nuits (du 13 mars au 7 mai 1954) de combats ininterrompus, la campagne de Diên Biên Phu s’est clôturée par la victoire totale de l'armée vietnamienne. Ce grandiose moment historique est encore aujourd’hui dans tous les esprits à l’heure de son 64e anniversaire. Consciente de son atout touristique, la province de Diên Biên se concentre sur la restauration des sites liés à cette bataille en vue de mettre en valeur son aspect historique au profit des touristes nationaux et étrangers.

Le musée de la victoire de Diên Biên Phu. Photo : VNA

Le musée de la victoire de Diên Biên Phu se trouve dans le 1er quartier, district de Muong Thanh. Construit en octobre 2012, il s’agit de l’ouvrage le plus grand et le plus magnifique de Diên Biên. Ses halls colossaux exhibent 1.000 objets, photos et documents, reliefs, sculptures répartis selon différents thèmes: position stratégique de Diên Biên Phu, ruse de l’ennemi, impact de la victoire sur le plan intérieur et international, la ville de Diên Biên Phu aujourd’hui, etc.

Le pont de Muong Thanh. Photo : VNA

Le pont de Muong Thanh qui enjambe le fleuve de Nâm Rôn fut baptisé pont Prenley par les Français. C’est un ouvrage fabriqué et transporté depuis la France pour l’assemblage à Diên Biên Phu. Long de 40 m et large de 5 m, ledit pont a servi d’accès au camp ennemi durant la bataille. Durant 64 ans, ce pont est resté intact.

La colline A1. Photo : VNA

La colline A1 se trouve dans le quartier de Muong Thanh, ville de Diên Biên Phu. Elle comprend deux sommets: l’un au nord-ouest (490 m) et l’autre au sud-est (493 m). Parmi les 49 positions militaires de la cuvette, la colline A1 - nom donné par les soldats vietnamiens; côté français, Éliane 2 - était la mieux fortifiée.

L’attaque de cette colline fut un des combats les plus glorieux de l’armée vietnamienne. À la veille du 7 mai, les soldats vietnamiens avaient creusé un tunnel vers les positions françaises sur la colline et y disposèrent près de 1.000 tonnes d’explosif afin de détruire le réseau de défense. Dans la matinée du 7 mai, l’armée vietnamienne conquiert la colline, ouvrant la voie à l’ultime offensive sur le QG du général français Christian de La Croix de Castries (1902-1991).

Le QG souterrain du général français Christian de La Croix de Castries. Photo : VNA

Le QG souterrain du général français Christian de La Croix de Castries se situe au centre du camp retranché, au milieu du champ de Muong Thanh, en contrebas du champ de bataille. Il mesure 20 m de long pour 8 m de large et comprend quatre pièces servant à la fois de lieu de travail et d’habitation. Après 56 jours et nuits de combats incessants menés avec la volonté de fer du général Vo Nguyên Giap (1911-2013), l’armée vietnamienne anéantit la base de Diên Biên Phu. Le 7 mai 1954 vers 17h30, l’état-major français capitule sans condition. Le drapeau rouge à étoile jaune flotte sur le toit de la casemate de commandement.

Le poste de commandement de l'armée vietnamienne. Photo : VNA

Le poste de commandement de l'armée vietnamienne durant la campagne se trouve dans une forêt de la commune de Muong Phang, district de Diên Biên, à 27 km de la ville de Diên Biên Phu. Il a été établi à côté d’un petit ruisseau et contourne le mont de Pu Dôn. L’état-major de l'armée vietnamienne y a travaillé pendant 105 jours (du 31 janvier au 15 mai 1954). Il est aménagé selon un système de cave, de tranchée, de camp… C’est ici que les officiers du général Vo Nguyên Giap ont donné leurs ordres et directives.

La statue monumentale de la victoire de Diên Biên Phu, sur la colline D1. Photo : VNA

La statue monumentale de la victoire sur la colline D1, la plus haute de la ville de Diên Biên, est en bronze. Elle s’élève à une hauteur de 12,6 m et pèse plus de 217 tonnes. Elle symbolise la victoire des troupes indépendantistes après 56 jours et nuits à escalader la montagne, à percer des routes, à creuser des tunnels, à dormir dans la forêt, à souffrir et à se sacrifier pour parvenir la victoire.

L’escalier de 320 marches menant à la statue monumentale de la victoire historique de Diên Biên Phu. Photo : VNA

Menant à la statue monumentale de la victoire historique de Diên Biên Phu, l’escalier en marbre de 320 marches se divise en trois terasses de repos symbolisant les trois grandes offensives de l’armée vietnamienne lors de la bataille de Diên Biên Phu. Aux bords de l’escalier, sont implantées 56 bornes de granites bleues symbolisant les 56 jours et nuits de combat.

L’ensemble des statues représentant des soldats tirant des pièces d'artillerie. Photo : VNA

L’ensemble des statues représentant des soldats tirant des pièces d'artillerie, long de 24 m, a été construit sur la colline de Bo Hôm, sur le chemin où, il y a 64 ans, les servants d’artillerie vietnamiens ont transporté des canons vers les positions stratégiques autour de la cuvette. En particulier, le héros Tô Vinh Diên (1924-1954) qui, devant la chute d’un canon, a fait barrage de son corps afin d’éviter que les efforts de ses camarades ne soient réduit à néant. Le dynamisme de la représentation traduit la détermination et le courage des soldats vietnamiens à l’occasion de cette bataille.

* Le nombre de touristes visitant les vestiges historiques de Diên Biên Phu augmente d’années en années. D’après les statistiques du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Diên Biên, l’an passé, plus de 280.000 touristes s’y sont rendus. Entre janvier et avril 2018, les vestiges ont accueilli plus de 130.000 visiteurs. Rien qu’entre les jours fériés du 30 avril (Journée de libération du Sud et de réunification nationale) au 1er mai (Journée internationale du travail), près de 35.000 visiteurs y ont été enregistrés. Une forte croissance par rapport à la même période de l’an passé. – CVN/VNA