Le secteur économique privé aide le Vietnam à progresser nettement dans son développement. Photo : Duc Hoanh/VNA/CVN
Hanoi (VNA) - Le Comité directeur exécutif de la Banque mondiale a approuvé mardi 30 mai le nouveau Cadre de programmation pays (CPF) du groupe de la Banque mondiale envers le Vietnam. Ce cadre propose des orientations à continuer d’aider le Vietnam à poursuivre ses objectifs de croissance et de développement.

Le nouveau Cadre de programmation pays (CPF) soutient également le Vietnam à atteindre les objectifs de son plan quinquennal de développement socioéconomique pour la période 2016-2021.

Concrètement, le Comité directeur exécutif de la Banque mondiale vient de dire oui à accorder au Vietnam un emprunt de 358 millions de dollars pour réaliser deux nouveaux projets. D’une part, ce sont des prêts de l'Association internationale de développement (IDA) totalisant 240 millions de dollars pour le financement d’opérations urbanistiques dans les trois provinces du Sud (Bac Liêu, Bên Tre, Vinh Long) ; la province de  Soc Trang (delta du Mékong) et les villes de Tân An (province de Long An, Sud) et de Vi Thanh (province de Hâu Giang, Sud). Ce sont près de 500.000 personnes qui bénéficieront directement de ce projet, et un million d’autres, indirectement.

D’autre part, c’est la remise en état d’infrastructures après des calamités naturelles dans les provinces centrales Binh Dinh, Phu Yên, Quang Ngai, Ninh Thuân et de Hà Tinh. Ces localités, victimes de graves inondations en 2016, nécessitent de travaux de remise en état de voies de communications, de réseaux d’irrigation, d’adduction d’eau potable, et d’ouvrages de prévention et de lutte contre les calamités naturelles. Près de 1,2 million de personnes en bénéficient directement, et 5,1 millions d’autres, indirectement.

«Être aux côtés au Vietnam»

«Le groupe Banque mondiale a l’honneur d’être aux côtés du Vietnam pour l’aider à bénéficier des conditions sine qua non pour devenir de pays de revenu élevé», a indiqué Ousmane Dione, le directeur de la Banque mondiale au Vietnam.

Le Cadre de programmation pays (CPF) est rédigé sur la base des résultats des analyses effectuées dans le rapport Vietnam 2035, en orientant vers la Prospérité, la Créativité, l’Égalité et la Démocratie, ainsi que ceux de l’Estimation nationale du Vietnam 2016.

Le CPF accorde une priorité au développement du secteur économique privé, à la réduction de la pauvreté au sein des minorités ethniques par la création d’emplois et l’augmentation des revenus, au maintien des relations entre l’éducation et la formation et le marché de l’emploi, à l’encouragement à la production d’électricité avec une réduction des émissions de carbone.

«En tant que facteur important de la croissance économique et de la création d’emplois, le secteur économique privé devrait aider le Vietnam à progresser nettement dans son développement», a conclu Kyle Kelhofer, directeur national de la Société financière internationale (IFC) au Vietnam, au Laos et au Cambodge. -CVN/VNA