Photo: VNA

Bruxelles (VNA) – Des entreprises européennes soutiennent fortement la signature et la ratification de l’Accord de libre-échange (ALE) Vietnam-Union européenne (UE) en citant les intérêts dont elles bénéficieront lorsque cet accord sera signé.

Prenant la parole lors d’un séminaire sur ce sujet tenu le 8 octobre aux Bruxelles en Belgique, le président de la Chambre du commerce de l’Europe au Vietnam (EuroCham), Nicolas Audier a estimé les changements rapides de l’environnement des affaires au Vietnam grâce au besoin croissant du marché de consommation et au dynamisme de l’environnement des affaires. Selon lui, l’ALE Vietnam-UE bénéficiera aux entreprises européennes dans divers domaines. Il a annoncé que 80% des entreprises membres de l’EuroCham étaient optimistes sur les perspectives des affaires au Vietnam et souhaitaient la signature et la ratification de cet accord.

Selon l’ambassadeur vietnamien en Belgique, aussi représentant en chef de la mission du Vietnam auprès de l’UE Vu Anh Quang, l’accord est un outil permettant de resserrer la coopération multiforme entre le Vietnam et l’UE et bénéficie aux habitants et aux entreprises des deux parties.

Thomas Debelic, président de l’Association des entreprises allemandes a indiqué que les investisseurs européens au Vietnam bénéficieraient d’une meilleure assurance grâce de l’Accord de protection des investissements (Investment protection agreement-IPA). La communauté de plus de 120.000 résidents vietnamiens et des milliers d’étudiants vietnamiens en Allemagne constituent les éléments actifs pour les relations de coopération Vietnam-Allemagne.

Lors du séminaire, organisé par BusinessEurope (Confederation of European Business) et Amfori (Foreign Trade Association), les experts ont écouté présenter et présenté les sujets concernant les effets de cet accord sur le processus de renouveau au Vietnam, les opportunités des affaires, les exportations entre le Vietnam et l’UE, la protection des consommateurs, les engagements juridiques des organes compétents… Ils ont constaté que le Vietnam offrait de nombreuses opportunités aux entreprises européennes et s’efforçait d’appliquer les mesures pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

Les documents de l’ALE Vietnam-UE et l’IPA sont en train d’être traduits en plusieurs langues de l’Europe et en vietnamien avant d’être soumis au Conseil de l’EU et au gouvernement vietnamien pour demander la signature. Ensuite, les formalités de ratification par le Parlement européen et l’Assemblée nationale du Vietnam seront effectuées. -VNA