Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (5e à droite). Photo : VNA

Hanoï (VNA) - "Le ministère du Plan et de l'Investissement est l’architecte en chef de l’économie", a souligné le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors de la conférence récapitulative des missions en 2016 et de déploiement des devoirs en 2017 dudit ministère, tenue le 11 janvier à Hanoï.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, son adjoint Vuong Dinh Hue ont assisté à cette conférence pour écouter les avis des experts de ce ministère et des organismes de planification, de gestion économique stratégiques.

Le Docteur Nguyen Dinh Cung, directeur de l’Institut national des études et de gestion économique, a affirmé que le ministère du Plan et de l'Investissement devait véritablement devenir un organe de protection des droits du libre commerce des habitants et des entreprises, réviser et étudier des  mesures pour ôter des entraves aux activités de production et de commerce.

Pour sa part, le directeur de l’Institut des stratégies pour le développement, Bui Tat Thang, a demandé au P​remier ministre et ​à son gouvernement ​de prendre des mesures ​afin d'accélérer l’application des avancées scientifiques et technologiques dans les activités de production et d’affaires des entreprises.

A cette occasion, le chef du gouvernement a ​loué les aspirations de renouveau de ce ministère. Il l'a aussi félicité pour ses réalisations en 2016.

En 2016, le ministère du Plan et de l'Investissement a été un grand artisan de l’amélioration du climat des affaires. En atteste l’indice de la facilité de faire des affaires du Vietnam, lequel a fait un bond de neuf places, ​pour être à l'heure actuelle ​au 82e rang sur 190 économies, selon le classement de la Banque mondiale.

De plus, ce ministère a joué un rôle clé dans l’élaboration des institutions, des politiques, des stratégies, des aménagements avec des dizaines d’arrêtés, textes, lois, résolutions, etc. pour aborder le nouveau modèle de croissance.

A côté ​de ces acquis, le chef du gouvernement a pointé les lacunes de ce ministère, lui demandant de prendre des mesures pour ​y remédier dans les temps à venir, à commencer par la piètre qualité et la baisse de la productivité du travail des fonctionnaires qui y sont employés. -VNA