Hanoi, 16 février (VNA) – Stabilisation macroéconomique, contrôle de l’inflation, poursuite de la restructuration économique et amélioration de l’environnement des affaires. Le gouvernement a fixé ces priorités pour 2018 afin d’améliorer la croissance et renforcer la compétitivité du pays.

Le Vietnam s’est fixé comme objectif d’atteindre une croissance de 6,7% en 2018. Photo : VNA

2018 étant l’année charnière du plan quinquennal 2016-2020, le gouvernement a décidé d’appliquer neuf groupes de mesures destinées à maintenir les indices de stabilité macroéconomique, à accélérer la restructuration économique et le renouvellement du modèle de croissance. 

Le gouvernement a adopté la Résolution N°1 sur les tâches et solutions essentielles pour mettre en œuvre le plan de développement socio-économique et définir le budget de l’État de 2018. Il a pris pour slogan “Discipline, droiture, action, créativité et efficacité” dans le but d’intensifier la stabilité macroéconomique, de créer des changements substantiels dans la restructuration économique, le renouvellement du modèle de croissance. Il s’agit aussi d’améliorer la productivité, la qualité, l’efficacité et la compétitivité, tout en encourageant l’innovation, l’esprit start-up, le développement des entreprises et la promotion de la croissance économique. Le gouvernement renforcera également la lutte contre la corruption et le gaspillage, la protection de l’environnement, la résilience aux changements climatiques, la sécurité et la défense nationales, sans oublier d’améliorer les activités extérieures et l’intégration internationale.

Cette résolution souligne que le Vietnam continuera d’élargir ses relations avec les voisins, les puissants et les partenaires importants. Le pays se prépare aussi à assumer la présidence tournante de l’ASEAN en 2020, tout en défendant sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021. Il doit accomplir ses tâches de membre du Conseil socio-économique de l’ONU mandat 2016-2018 et de membre du Conseil exécutif de l’UNESCO 2015-2019, tout en honorant ses engagements envers l’APEC (Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique). Le Vietnam s’efforcera d’organiser de manière irréprochable le 6e Sommet de la sous-région du Mékong élargie et le Forum économique mondial sur l’ASEAN en 2018.

Six missions à accomplir

En 2017, tous les objectifs socio-économiques fixés par l’Assemblée nationale ont été dépassés. Le PIB national a enregistré une croissance de 6,81%. Les exportations sont estimées à 214 milliards de dollars. Le pays a attiré 29,7 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE). Près de 127.000 nouvelles entreprises ont été créées… L’environnement des affaires, la compétitivité et l’indice de l’innovation ont nettement progressé. La perspective pour le secteur bancaire vietnamien est passée de “stable” à “positive”. À ce jour, plus de 5.000 formalités administratives ont été simplifiées.

Dans une décision promulguée récemment sur les objectifs à atteindre cette année, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a fixé au ministère du Plan et de l’Investissement un objectif de croissance du produit intérieur brut (PIB) de 6,7%, une hausse de l’indice des prix à la consommation contrôlée à moins de 4%, et un investissement au développement de toute la société représentant 33-34% du PIB. Pour le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, l’objectif de taux de couverture forestière est de 41,6%. Par ailleurs, le chiffre d’affaires à l’exportation devra augmenter de 8-10% et le déficit commercial ne pas dépasser 3% de la valeur des exportations. De son côté, le secteur de la santé aura pour mission d’augmenter la couverture de l’assurance-maladie à 88,5% de la population.

Le chef du gouvernement s’est également donné pour objectif de réduire le taux de pauvreté de 1-1,5% et celui de chômage dans les villes de 4%. Il s’agit en même temps de porter à 58-60% le taux de travailleurs qualifiés. Le gouvernement a précisé six missions importantes pour 2018. Primo,perfectionner l’institution de l’économie de marché à orientation socialiste. Secundo, insuffler une nouvelle dynamique dans la restructuration économique attachée au renouvellement du modèle de croissance. Tertio, accélérer la mise en œuvre des résolutions du Parti sur la réforme fondamentale et intégrale des programmes d’éducation et de formation. Quarto, promouvoir le développement culturel et social, et améliorer le niveau de vie des populations. Quinto, défendre fermement l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriales de la Patrie, maintenir la stabilité politique et l’ordre public. Sexto, réaliser sérieusement les tâches d’édification du Parti et du système politique.

Le gouvernement vietnamien a fixé des priorités pour 2018 afin d'améliorer la croissance et renforcer la compétitivité du pays. Photo : VNA

Quid des perspectives économiques en 2018 ?

En 2017, la croissance a été bonne et les événements majeurs organisés dans le pays ont permis de rehausser sa position sur la scène internationale. Les nouvelles opportunités commerciales devraient donner un coup de pouce à l’économie vietnamienne en 2018. La reprise de l’économie mondiale devrait s’affermir et ce contexte positif devrait profiter aux exportations nationales. Cette année, le pays maintiendra sa politique macroéconomique, participera activement aux forums internationaux et poursuivra avec vigueur son intégration à l’économie mondiale.

Les programmes mis en œuvre pour répondre aux résolutions du 5e plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam sur l’amélioration de l’économie de marché à orientation socialiste et le développement de l’économie privée devraient avoir des retombées positives dès 2018 et les années suivantes. Les effets des actions menées par le gouvernement tout au long de l’année écoulée pour soutenir l’activité des entreprises se ressentent déjà et devraient s’affirmer avec l’entrée en vigueur, le 1er janvier, de la Loi d’assistance aux petites et moyennes entreprises.

En mai 2018, les députés devraient adopter la Loi sur les unités administratives et économiques spéciales de Vân Dôn (province de Quang Ninh, Nord), Vân Phong (Khanh Hoà, Centre) et Phu Quôc (Kiên Giang, Sud). Ces nouvelles réglementations offriront aux investisseurs des conditions fiscales nettement avantageuses et favoriseront la production et le commerce.

La communauté internationale est confiante quant aux perspectives de développement du Vietnam. Pour Sébastian Eckardt, économiste en chef de la Banque mondiale, le Vietnam est capable de relever les défis de 2018. Eugenia Victorino, économiste à la banque ANZ, estime que le pays attirera de plus en plus d’investisseurs étrangers. Caitlin Wiesen, directrice nationale du Programme des Nations unies pour le développement, partage cet avis : “Le Vietnam est une économie à forte croissance de la région Asie-Pacifique. Nous souhaitons qu’il maintienne cet élan en améliorant sa productivité et sa compétitivité. Du point de vue de l’ONU, les principaux critères d’évaluation sont l’ampleur des capitaux, la qualité de l’enseignement supérieur, l’amélioration des compétences et la création d’emplois”.

Si les défis à relever en 2018 seront nombreux, les effets escomptés des stratégies mises au point par le gouvernement devraient permettre au Vietnam d’aborder cette nouvelle année avec confiance et détermination. – CVN/VNA