Hanoi (VNA) – Le Vietnam a expédié durant le premier semestre de l’année 9,68 milliards de dollars de biens vers le Japon, soit une progression de 9,1% par rapport à la même période de 2018, a fait savoir l’Agence du commerce extérieur du ministère de l’Industrie et du Commerce.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh lors du colloque sur les engagements fondamentaux du CPTPP et les recommandations pour les entreprises, le 22 mai 2018. Photo : VNA

 

Le Vietnam exporte pour l’essentiel vêtements, produits aquatiques, machines et équipements, pièces de rechange, meubles en bois, téléphones mobiles, composants électroniques vers le Japon d’où il importe machines, équipements de haute technologie, pièces détachées, a-t-il indiqué.

Selon les experts, la forte croissance des exportations vietnamiennes vers le Japon est attribuable à l’accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), en vertu duquel le Japon s’engage pour la première fois à éliminer complètement les droits de douane pour la majorité des produits agricoles et aquatiques vietnamiens.

Concrètement, le Japon devra lever 86% des lignes tarifaires pour les produits vietnamiens, conformément aux engagements pris dans le cadre du CPTPP englobant 11 pays de la région Asie-Pacifique qui constitue un bloc commercial représentant près de 500 millions de consommateurs et 13,4% du PIB mondial.

Le Vietnam sera exempté de quelque 95,6% des lignes tarrifaires pour les exportations à destination du Japon à compter de la 11e année aux termes du traité de libre-échange.

Un taux de zéro pour cent sera appliqué aux fruits de mer vietnamiens tels que le thon, la crevette et le crabe. 

Le Japon, un grand marché des produits aquatiques du Vietnam. Source : vneconomy.vn


Tous les produits aquatiques qui ne sont pas éligibles à l’élimination des taxes en vertu de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et le Japon verront leurs droits d’importation supprimés six, 11 ou 16 ans après l’entrée en vigueur du CPTPP.

Le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, a indiqué que le CPTPP devrait apporter d’énormes avantages tant au Vietnam qu’au Japon. 

Ce pacte permettra aux entreprises japonaises de participer aux marchés publics vietnamiens en forte croissance qui étaient auparavant fermés à la participation étrangère. 

En même temps, les investisseurs japonais, forts de leur expertise dans les secteurs comme la banque, l’assurance, la construction, la logistique, la comptabilité, pourront se lancer davantage dans des projets au Vietnam.

La vice-présidente de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), Yuri Sato, s’est déclarée convaincue que le CPTPP renforcera également le rôle du Vietnam en tant que base de production et d’exportation des entreprises japonaises. 

D’autre part, une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle permettra d’attirer davantage d’investissements japonais dans les secteurs de technologies avancées au Vietnam.

Le Japon est le deuxième investisseur étranger au Vietnam, avec 4.118 projets totalisant 57,3 milliards de dollars de capitaux enregistrés à compter jusqu’au début mai. Les projets japonais se concentrent dans les industries de transformation et de fabrication, le commerce de détail et l’immobilier. – VNA