Sydney (VNA) – L’Australie a averti samedi 17 mars que l’utilisation d’applications de messagerie cryptées pour planifier les attaques terroristes représentait la plus grande menace à laquelle les agences de renseignement étaient confrontées dans les temps modernes et a préconisé une réponse "unie et cohérente".

Le ministre australien des Affaires intérieures, Peter Dutton, a déclaré lors du Sommet spécial de l’ASEAN-Australie à Sydney que l’utilisation de la "toile noire" par les extrémistes et d’autres criminels était un problème croissant. Photo : AFP

Le ministre australien des Affaires intérieures, Peter Dutton, a déclaré lors d’un Sommet spécial ASEAN-Australie à Sydney que l’utilisation de la "toile noire" par les extrémistes et d’autres criminels était un problème croissant.

"L’utilisation d’applications de messagerie cryptées par des terroristes et des criminels est potentiellement la dégradation la plus importante des capacités de renseignement dans les temps modernes", a-t-il indiqué.

Dutton a souligné que la seule façon de faire face à la menace, et à l’utilisation croissante d’Internet par des groupes comme l’Etat islamique pour radicaliser et recruter de nouveaux membres était d’agir ensemble.

"Alors que nos nations se concentrent sur la lutte contre la menace terroriste au niveau national, ce serait une erreur d’aborder le problème d’un point de vue purement national", a-t-il dit, expliquant que le terrorisme et l’extrémisme violent transcendent les frontières nationales.

Le ministre a estimé que la lutte contre cette menace demande un effort régional uni et cohésif impliquant la coordination entre les organismes nationaux de sécurité et d’application de la loi.

Canberra aide actuellement les pays de l’Asie du Sud-Est à étouffer le financement du terrorisme et à contrer l’extrémisme violent.

Un protocole d’accord doit être signé samedi 17 mars lors du Sommet spécial ASEAN-Australie, avec un accord pour mettre en commun des ressources de cyber-renseignement et de police pour la première fois dans la région. – VNA