Huê (VNA) – Les autorités de Thua Thiên-Huê (Centre) sont en train de mettre en oeuvre un programme visant à développer le tourisme et les services dans la province. L’un des objectifs de ce programme est de mettre en valeur la ville de Huê en tant que haut lieu de la gastronomie.  

L'ancienne cité impériale de Huê est réputée pour son art culinaire. Photo: VOV

 
Pour réaliser cet objectif, Thua Thiên-Huê compte développer des labels pour chacun des fleurons de sa gastronomie, qui en est un à part entière… Mais il ne s’agit pas tant de commerce que de culture et même d’érudition gastronomique.

En plus d’avoir fait appel à de nombreux spécialistes pour reconstituer certains plats qui font partie du patrimoine culinaire de l’ancienne capitale, les responsables provinciaux ont en effet décidé d’organiser d’innombrables fêtes, colloques et tables rondes sur la gastronomie locale, chacune de ces manifestations étant comme il se doit accompagnée d’une dégustation.

C’est ainsi, par exemple, que le deuxième symposium international sur la gastronomie impériale et populaire de Huê s’est tenu dans le cadre de la dernière édition du Festival, et que de très nombreux concours de confection de plats de l’ancienne capitale sont régulièrement organisés.    

Plaisir des yeux et des papilles. Photo: VOV

 

Mais Thua Thiên-Huê cherche aussi à proposer les circuits touristiques permettant aux visiteurs de découvrir la gastronomie de Huê, que ce soit celle de la cour impériale ou celle, moins élaborée mais tout aussi savoureuse, du commun des mortels. Dans le cadre de ces circuits, les touristes peuvent faire des courses et réaliser eux-mêmes quelques spécialités culinaires.

Mais Thua Thiên-Huê souhaite également mettre sur pied une sorte de musée, ou de centre, dédié à la gastronomie huéenne, comme l’explique Vu Hoài Phuong, le recteur de l’École supérieure du tourisme de Huê.

«Je voudrais mettre l’accent sur la recherche et la promotion de la gastronomie de Huê», dit-il.  «Notre école mène actuellement des études de faisabilité sur la création d’un centre de recherches sur la gastronomie de Huê au cours du temps. L’idée, c’est de créer une base de données de référence sur la gastronomie de Huê pour l’enseignement.»

Parallèlement aux recherches, la province met également l’accent sur la formation de chefs cuisiniers et sur la communication.

«Il est temps de faire travailler ensemble l’État, les chercheurs et les hommes d’affaire pour mettre en valeur la gastronomie de Huê. Le gouvernement souhaite d’ailleurs que la gastronomie de Huê soit promue dans le monde, parallèlement au tourisme», explique Lê Tân, le vice-président et secrétaire général de l’Association de la gastronomie vietnamienne.

Ce programme, dont l’objectif est de mettre en valeur la ville de Huê comme haut lieu de la gastronomie vietnamienne, est mis en œuvre entre 2018 et 2020, et bénéficie d’un fonds de 12,4 milliards de dôngs.

Mais il bénéficie surtout du soutien enthousiaste de toutes les fines bouches, vietnamiennes ou autres… - VOV/VNA