Hanoi, 4 avril (VNA) - Récemment s’est tenue une séance de travail entre l’Association des professionnels de l'immobilier au Vietnam (VNARP) et le Comité populaire de la ville de Da Nang concernant les potentiels dans la recherche d'opportunités et la coopération d'investissement.

Un coin de la ville de Da Nang. Photo: Viettimes

S’exprimant à cette occasion, Ron Gonzales, président de la VNARP et ancien maire de la ville américaine de San José, a reconnu les potentiels, la beauté et l'environnement de Da Nang. Selon lui, Da Nang possède de nombreuses atouts pour développer des industries de hautes technologies comme la Silicon Valley. En outre, la ville est desservie par un bon réseau de transport, d'ailleurs bien meilleur que ceux de Ho Chi Minh-Ville et Hanoï. Il a souhaité que la ville maintienne l'environnement actuel afin qu'il n'affecte pas les habitants dans le futur. Les lacunes de Da Nang résident dans le développement d’un système de transport public rapide.

Les membres de la VNARP ont exprimé leurs intérêts à développer l'éducation, la collecte du budget et l'investissement public, la fiscalité, les incitations à l'investissement pour les PME et surtout les parcs de hautes technologies ou les centres de logiciels.

Da Nang compte 52 projets d'IDE (investissement direct étranger) américains pour montant total de plus de 518 millions de dollars. Les échanges commerciaux de Da Nang avec les États-Unis ont dépassé ceux avec d’autres pays du monde. En 2017, plus de 48.000 touristes américains ont visité la ville. - CPV/VNA