Hanoï (VNA) - Mme Dam Phuong, une des premières féministes vietnamiennes du XXe siècle, est le sujet du livre de recherche publié par la Maison d'édition Phụ Nữ (Femmes). Une table ronde sur cet ouvrage a été organisée le 28 février à L'Espace - l'Institut français de Hanoï.

L'ouvrage "Madame Dam Phuong : Le problème des femmes vietnamiennes" a été publié en février 2018 par la Maison d’édition Phụ Nữ (Femmes).

Madame Dam Phuong : Le problème des femmes vietnamiennes est le recueil d'œuvres de Mme Dam Phuong, une des premières féministes vietnamiennes du XXe siècle. Ce travail a été réalisé pendant une dizaine d'années par le chercheur Doàn Anh Duong, et publié ensuite par la Maison d'édition Phụ Nữ (Femmes) en février 2018.

Cet ouvrage fait partie du catalogue intitulé Phụ nữ tùng thư (Essai sur les obligations féminines) de la même maison d'édition, qui cherche à renseigner les lecteurs sur les droits des femmes, particulièrement pendant l'époque féodale.

La table ronde du 28 février à L'Espace sur lesdits recueil et catalogue a attiré un public exceptionnel qui s'intéresse à l'histoire du féminisme vietnamien, mais aussi à la personnalité de Mme Dam Phuong elle-même.

Une collection sans précédent

Table ronde sur le féminisme au Vietnam à L’Espace - Institut francais de Hanoï.

La directrice de la Maison d'édition Phụ Nữ, Khuc Thi Hoa Phuong, a partagé ses expériences au cours de la réalisation de cette œuvre exceptionnelle "qui a inspiré de nombreux auteurs pendant des années".

L'auteur Doàn Anh Duong a remarqué que Mme Dam Phuong avait fait des recherches sur les droits des femmes, tandis qu'elle était une princesse pendant l'époque féodale. "Mon recueil regroupe ses articles, à l'aide des archives fournies par sa famille. Ce livre se divise en trois parties : ses propres articles de journaux, les commentaires de gens à l'époque sur son Association éducative professionnelle pour les femmes à Huê (Nữ công học hội), et ses œuvres de fiction".

"Le noyau du féminisme de Mme Dam Phuong porte sur l'éducation. À cette époque-là, elle a déjà compris que le futur d'un enfant dépendait grandement des connaissances de sa mère. Pour elle, c'était le point clé de l'égalité entre les deux sexes".

Le patrimoine à partager aux descendants

Les intervenants à la table ronde (de gauche à droite) : le critique littéraire Pham Xuân Nguyên, l’ancien ministre de la Culture, Nguyên Khoa Diêm, l'historienne Bùi Trân Phuong et l’auteur Doàn Anh Duong.

Le poète et ancien ministre vietnamien de la Culture, Nguyên Khoa Diêm, est le petit-fils de Mme Dam Phuong. "Ma grand-mère était une princesse, mais aussi une femme, une mère de six enfants, une journaliste et une militante. Pour une femme de l'époque féodale, son travail de rédaction était incroyable, tandis que ses concepts sur les droits des femmes restent toujours novateurs aujourd'hui", a-t-il raconté. Elle m'a appris que rien ne pourrait limiter les compétences humaines, qui sont guidées par une bonne volonté.

Pour conclure la séance, l'historienne Bùi Trân Phuong a confirmé que Mme Dam Phuong était la première auteure vietnamienne à avoir rédigé des travaux sur le féminisme et les droits des femmes. -CVN/VNA