Une ferme de thé au Vietnam. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - La société japonaise par actions Sasaki Seicha a enquêté sur l'industrie vietnamienne du thé pendant un an ​pour conclure qu'il s'agit d'un marché incontournable, a déclaré son directeur général Iwasaki Masao.

Le journal Cong Thuong (Industrie et Commerce) ​a rapporté ses propos selon lesquels le Vietnam était autrefois le quatrième producteur mondial de thé, mais ​qu'il avait reculé récemment. ​Actuellement, les prix à l'export des thés vietnamiens ont baissé.

Cette société japonaise veut travailler avec des partenaires vietnamiens ​afin d'exporter des produits locaux du thé, a-t-il ​précisé.

Sasaki Seicha a travaillé avec la compagnie Tea & Food Vietnam JSC ​​pour la planification de construction d'usines de thé, dachat de thé et de théiculture dans certaines provinces du Nord.

Le Vietnam a une superficie de 124.000 hectares de théier qui produisent 500.000 tonnes de produit sec chaque année.

En 2016, elle a exporté 130 900 tonnes de thé ​pour 217,2 millions de dollars, soit une ​croissance de 5,1% en volume et de 2,1% en ​montant, selon des données préliminaires du Département général des Douanes du Vietnam. -VNA