Le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyen Trong Dam, lors du séminaire. Photo: VNA

 

Quang Ninh (VNA) - La sédentarisation et ses effets sur les femmes sont au centre d'un séminaire qui est organisé le 13 avril dans la ville d'Ha Long, province de Quang Ninh (Nord) par le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, la Banque mondiale et l'ONU Femmes (entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes).

Les participants ont indiqué qu'outre la guerre, les désaccords, les projets de centrales hydrauliques, de transport, d'urbanisation... étaient les causes principales entraînant la sédentarisation et que les femmes ​en étaient gravement affectées. Ils ont écouté une présentation des formes de sédentarisation dans le monde et au Vietnam, ainsi que sur les efforts d'insérer la question des sexes dans les projets de déplacement et de sédentarisation.

Selon Shoko Ishikawa, représentant en chef de l'ONU Femmes au Vietnam, les femmes vietnamiennes rencontrent de nombreuses difficultés en terme de droits fonci​ers, d'accès ​au financement ou aux opportunités de formation.

Elle ont peu d'o​ccasions de participer aux consultations communautaires et ​à la prise de décision sur les politiques de développement en raison de l​a charge très lourde des affaires familiales et de ​l'éducation des enfants. Elle sont parmi les personnes les plus vulnérables en cas de sédentarisation, a-t-elle contasté.

Le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyen Trong Dam, a souhaité une coopération plus efficace entre son ministère et la BM et l'ONU Femmes. Le ministère, en coopération avec d'autres ministères et secteurs, s'efforce d'accélérer l'égalité des sexes et la valorisation de l'autonomisation des femmes ​en tous domaines.​

Le séminaire se poursuit jusqu'au 14 avril. -VNA