Les chefs des délégations participant à la conférence spéciale à Kunming. Photo : VNA

Kunming (VNA) - Les relations ASEAN-Chine et la question ​de la Mer Orientale ont dominé le 14 juin une conférence spéciale organisée à Kunming, dans la province chinoise du Yunnan.

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh, ​conduisant une délégation vietnamienne, a participé à ​cet événement qui ​était coprésidé par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue singapourien Vivian Balakrishnan.

​Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a affirmé que le Vietnam et l'ASEAN attachent de l'importance à leurs relations avec la Chine, et a souligné l’importance du partenariat stratégique ASEAN-Chine pour la paix, la sécurité et la prospérité en Asie-Pacifique.

Il a proposé d’intensifier la coopération et d’accorder la priorité à l’économie, au commerce, à l’investissement, à la connexion, à l’environnement, à l’adaptation au changement climatique, à l’agriculture, à la sécurité alimentaire et à la sécurité des ressources en eau, notamment dans sub-région du Mékong.

Selon lui, il est important d’améliorer la coordination dans le règlement des défis sécuritaires communs de la région et en mer Orientale, ainsi que d'organiser les activités de célébra​tion du 25e anniversaire de l'établissement des relations de dialogue ASEAN-Chine, dont le sommet commémoratif prévu en septembre prochain au Laos.

Se déclarant préoccupé par les récentes évolutions complexes en Mer Orientale, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a souligné que cette zone maritime constituait un enjeu particulièrement important dans les relations ASEAN-Chine, ainsi que pour la paix et la sécurité régionales. Il a appelé ​les parties à intensifier leur dialogue et leur coopération en la matière,  à observer leurs engagements par des actions concrètes, dont la résolution des litiges par des mesures pacifiques conformément au droit international, à commencer par la convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, à ne pas recourir à la force ni menacer d’y recourir, à faire preuve de retenue, à s’abstenir de tout agissement susceptible de complexifier les litiges, à ne pas militariser la Mer Orientale, à appliquer pleinement et efficacement la DOC, ainsi qu'à élaborer rapidement le COC.

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a demandé à la Chine de mettre un terme aux agissements provoquant des tensions et de mener activement les négociations bilatérales en matière de démarcation maritime.

Les ministres ont exprimé leur ​satisfaction dans les résultats de la mise en œuvre du Plan d'action 2011-2015 ​​établi pour la Déclaration commune sur le partenariat stratégique ASEAN-Chine, ​en ce compris la mise à jour de l'accord de libre-échange ASEAN-Chine.

La Chine ​demeure le plus grand partenaire en commerc​e de l'ASEAN avec ​des échanges commerciaux de 470 milliards de dollars, et qui devraient atteindre 1.000 milliards de dollars d'ici à 2020.

Les ministres sont convenus de dynamiser les relations sino-aséaniennes sur tous les ​plans, de la politique et de la sécurité à la coopération ​au développement, en passant par ​le social et le culturel. Les deux parties vont ​concrétiser le plan d’action pour la période 2016-2020 et célébrer ensemble le 25e anniversaire de l’établissement des relations de dialogue, et dont le point d’orgue sera le sommet ASEAN-Chine prévu en septembre au Laos qui verra l’élaboration de la Déclaration commune ASEAN-Chine sur le renforcement ​des capacités de production, l’augmentation ​des collaborations et d​es coopérations ​par l'intermédiaire des mécanismes de l'ASEAN, ​ce en vue de faire face aux défis communs, ​mais aussi de contribuer ​ensemble à la paix, la sécurité et le développement ​de la région, dont la Mer Orientale.

Concernant la Mer Orientale, l’ASEAN a réaffirmé la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans la région et de garantir la liberté de navigation maritime et aérienne, les pays de l’ASEAN et la Chine partageant cette responsabilité, ont souligné les ministres aséaniens.

Ils ont également exprimé leurs préoccupations ​devant les récentes évaluations complexes ​dans cette zone maritime, notamment les constructions à grande échelle sur ​des récifs, la militarisation ​d'îles artificielles et les actions anthropiques d'affirmation d'une souveraineté ​non fondée ​en droit international.

Ils ont demandé à ce que l'ASEAN et la Chine ​fasse preuve ​de détermination politique et de plus grands efforts pour assurer la paix et la sécurité en Mer Orientale, en se conformant aux principes du droit international, en particulier ​en respectant les ​principes diplomatiques et juridiques, dont le règlement des différends ​par des voies pacifiques​ suivant le droit international, ​à commencer par la CNUDM.

Il ne faut pas user de la violence ni menacer d’y recourir car elle complexifie la situation. Il est impératif, en revanche, ​de recourir à des mesures ​d'institution de la confiance et de diplomatie préventive entre les membres de l'ASEAN et la Chine, ainsi que d’appliquer eff​ectivement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC), ​ce qui permettra de parvenir dans les plus brefs délais au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Les deux parties ont également salué les résultats de la 12e réunion de hauts officiels ASEAN-Chine sur la mise en œuvre de la DOC, ​qui a eu lieu il y a peu dans la province vietnamienne de Quang Ninh.

Ils ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre ​pleinement et rigoureusement la DOC et de signer bientôt le COC ​pour renforcer la compréhension et la confiance entre parties, ​ainsi que la promotion d'une coopération commune.

Les ministres sont convenus de l’achèvement prochain d'un projet de Déclaration ​sur le Code pour les rencontres non planifiées en mer (CUES-Code for Unplanned Encounters at Sea). -VNA