Le Professeur Kensi Hotta (gauche) et le président du Comité populaire de Hanoi, Nguyên Duc Chung. Photo: http://anninhthudo.vn

 

Hanoi (VNA) - Des groupes médicaux japonais souhaitent aider le Vietnam à construire un Centre de soutien en faveur des patients touchés par le cancer, à former des ressources humaines et partager de nouvelles technologies avec les médecins vietnamiens pour lutter contre cette terrible maladie.

C’est ce qu’a déclaré le Prof. Kensi Hotta, président de l’Association à but non lucratif japonaise « Soutien aux patients cancéreux internationaux », lors de sa rencontre, lundi à Hanoi, avec Nguyên Duc Chung, membre du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), président du Comité populaire de Hanoi.

Le Prof. Kensi Hotta, à la tête d’une délégation d​'experts en cancérologie et représentants de groupes médicaux japonais, a informé Nguyên Duc Chung de leur dernière séance de travail avec le ministère vietnamien de la Santé et avec les dirigeants de l’hôpital de cancérologie K de Hanoi, dont le résultat est la demande de la part de la ministre de la Santé Nguyên Thi Kim Tiên à l’hôpital K de coopérer étroitement avec cette délégation japonaise dans la construction d'un Centre de soutien aux patients cancéreux.

De son côté, le président du Comité populaire de Hanoi, Nguyên Duc Chung, a sincèrement remercié le Prof. Kensi Hotta et ses collègues pour leur soutien dans la lutte contre le cancer au Vietnam.

Il a affirmé que Hanoi leur créerait les conditions les plus favorables pour que ce projet soit opérationnel le plus tôt possible. –​NDEL/VNA