samedi 19 août 2017 - 09:05:13

Yen Tu en pèlerinage pour une reconnaissance de l'UNESCO

Imprimer

La province de Quang Ninh (Nord-Est) cherche à obtenir une reconnaissance de l'UNESCO pour le roi-Bouddha Trân Nhân Tông, le site historique, culturel et naturel de Yen Tu, ainsi que le site historique des rois Tran dans le district de Dong Trieu.

Le Comité populaire de Quang Ninh a travaillé samedi avec l'Université nationale de Hanoi sur l'élaboration des dossiers de candidature à soumettre à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

Cette province envisage de demander à l'UNESCO de reconnaître le roi-Bouddha Trân Nhân Tông en tant qu'Homme de culture du monde. Elle souhaite également voir Yen Tu et le site historique des rois Tran à Dong Trieu figurer sur la liste des patrimoines culturels mondiaux.

La vice-présidente du Comité populaire de Quang Ninh, Vu Thu Thuy, a affiché la volonté de sa province de soumettre dans les meilleurs délais les candidatures à l'UNESCO.

Selon des experts, en plus d'un comité professionnel, d'un budget important et de la faculté de s'armer de patience, Quang Ninh doit immédiatement lancer une stratégie pour préserver la biodiversité et la nature des sites. Il faut également mettre en place une vaste campagne de communication qui devra être largement diffusée à travers les médias. L'objectif : faire comprendre davantage à la population les valeurs de ces sites.

Pour le dossier du roi-Bouddha Trân Nhân Tông, certains spécialistes pensent qu'il serait judicieux de se concentrer sur la secte bouddhique Truc Lâm Yên Tu (Dhyâna de la forêt de bambous du mont Yên Tu), afin qu'elle soit reconnue en tant que patrimoine immatériel de l'Humanité.

Trân Nhân Tông (1258-1308) a été l'un des rois les plus clairvoyants de la dynastie des Trân (1225-1400), également poète et homme de culture réputé à l'époque. Il a troqué le trône pour des habits de moine dans une pagode du site Yên Tu et fondé la secte bouddhique Truc Lâm Yên Tu.

Yen Tu dépend administrativement de la ville de Uong Bi. Il comprend un ensemble de pagodes, stèles, pagodons et temples..., dissumulés dans la forêt ou au milieu de clairières. En hiver, le sommet du mont est presque toujours noyé dans la brume. Mais lorsque le temps se radoucit et que le soleil fait son apparition, le panorama est somptueux, avec tout un pan de la région Nord-Est qui se découvre à nos yeux. On peut même y voir la mer. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres