samedi 19 août 2017 - 01:28:48

Valoriser le hát xoan rime avec le culte des rois Hung

Imprimer

La préservation et la valorisation du patrimoine du hát xoan (chant printanier) doivent être étroitement liées au culte des rois fondateurs Hung, a-t-on appris lors d'un séminaire tenu le 12 juillet à Hanoi.

Organisé par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le Comité populaire de la province de Phu Tho (Nord), il avait pour objet de recueillir des avis sur le projet de préservation et de valorisation du patrimoine culturel immatériel du hát xoan de Phu Tho pour la période 2013-2015 et sa vision pour 2020.

Lors de cet événement, des spécialistes ont soutenu la province de Phu Tho pour élaborer le projet de préservation et de valorisation de l'un des deux patrimoines reconnus en tant que patrimoine culturel mondial par l'UNESCO.

Ils ont estimé que la province de Phu Tho doit modifier son projet en vue de lier la préservation et la valorisation de ces deux patrimoines que sont le hát xoan et le culte des rois Hung, car le hát xoan contient plusieurs anciennes valeurs liées à ce dernier.

La préservation des quatre quartiers de hát xoan de la province de Phu Tho que sont Phu Duc, Thet, Kim Doi et An Thai doit être privilégiée. Ceux-ci doivent prendre en compte la responsabilité et le rôle des artistes traditionnels dans le rétablissement et la transmission des anciens chants à de nouvelles générations.

Le hát xoan ou le "hát cua dinh" (chant à l'entrée de la maison communale), étroitement lié à la fête de la moisson, faisait partie des cérémonies consacrées au culte du génie tutélaire du village dans la province de Phu Tho (Nord).

Les participants ont déconseillé de professionnaliser le hát xoan car il s'agit d'un art folklorique, il faut donc le laisser s'épanouir de lui-même.

Selon les statistiques du service de la Culture, des Sports et du Tourisme de Phu Tho, 16 des 30 sites de reliques de hát xoan ont été dégradés ou ont complètement disparu avec les guerres et les fléaux naturels.

Ce projet, dont le budget atteint près de 200 milliards de dongs, a pour objectif de faire inscrire cette forme de musique traditionnelle sur la liste du patrimoine culturel immatériel nécessistant une sauvegarde urgente en 2015. - VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres