Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh. Photo: CVN

Hanoi (VNA) - Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, s’est engagé à faciliter l’accès des entreprises aux services de son ministère. Retour sur sa rencontre devant la presse.

Au titre de l’application de la résolution 35 du gouvernement du 16 mai dernier sur le soutien et le développement des entreprises d’ici à 2020, le ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) a élaboré un programme d’action qui prévoit, entre autres, une intensification de la réforme administrative. Nous devrons prochainement modifier, compléter, voire supprimer plusieurs dispositions de la réglementation en vigueur. Notre but est de réduire le coût des services publics pour soutenir les entreprises et répondre à nos engagements internationaux.

La réforme se poursuit

À ce jour, le MIC a revu plus de 20 textes et formulaires juridiques concernant la délivrance de la licence d’import-export, la gestion du marché des engrais, des produits issus de la chimie, des minerais, outre le soutien de l’industrie auxiliaire. Sur la base de cette résolution 35, près de 50 règlements seront modifiés, simplifiés ou abrogés. Le travail réalisé sera rapporté au gouvernement pour approbation.

Simultanément, le MIC se consacre également à l’élaboration de la Stratégie globale de développement du marché domestique pour 2025 et sa vision pour 2035. Le ministère collaborera avec les médias pour renforcer l’information de la population et des entreprises sur le contenu des accords internationaux dont le Vietnam est signataire. Il s’agit des accords de coopération économique internationale dans le cadre de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), du Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), et du Forum interrégional Asie-Europe (ASEM), outre les accords de libre-échange comme l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), l’Accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA).

Le MIC s’engage à créer les meilleures conditions aux entreprises pour accéder à nos services administratifs. Nous allons également présenter au gouvernement des recommandations sur de nouvelles politiques pour le secteur de l’industrie et du commerce, en vue d’une meilleure réponse à l’intégration à l’économie mondiale. –CVN/VNA