Actuellement, la prime du Têt Nguyên Dan Ât Mùi (Nouvel An lunaire de l’année du Chèvre) la plus élevée pour un employé d’une zone industrielle (ZI) ou franche (ZF) à Hô Chi Minh-Ville est de 457 millions de dôngs, selon Trân Công Khanh, un responsable du comité de gestion des ZI et ZF de Hô Chi Minh-Ville (Hepza).

M. Khanh ajoute qu’à ce jour, la prime la plus élevée proposée par une entreprise publique est de 64 millions, et la plus faible, de 2,9 millions, et pour les entreprises à participation étrangère, de 191 et de 3 millions.

Lê Thi Dung, une ouvrière de la compagnie Pouyuen Vietnam située dans la ZI Tân Tao, déclare que la prime est de plus de 4 millions de dôngs, l’équivalent de celle du dernier Têt.

De nombreuses entreprises de Dông Nai, une province voisine de Hô Chi Minh-Ville, consacreront des centaines de milliards de dôngs aux primes du Têt.

Ainsi, la société Chanshin Vietnam a budgetisé 200 milliards de dôngs, Pouchen Vietnam, environ 150 milliards, et Taekwang Vina, 190 milliards. Un responsable de cette dernière compagnie a indiqué que cette année, la prime représente un mois et demi de salaire minimum, soit environ 7 millions de dôngs.

Outre cette prime en argent, la compagnie Pouchen Vietnam offrira aussi des billets de cars et de train à l’ensemble de ses 1.500 ouvriers, ce qui représente un coût de près de 1,5 milliard de dôngs, outre des cadeaux d’une valeur de 375 millions de dôngs.

Le directeur adjoint du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Dông Nai, Pham Van Công, a demandé aux entreprises de lui envoyer prochainement leur plan salarial et de primes et gratifications pour le Têt.

Hanoi : une prime moyenne supérieure de 2 à 3 fois à l’an dernier

En général, la prime des entreprises de Hanoi sera supérieure de 2 à 3 fois à celle du précédent Têt. 


À l’occasion du Têt traditionnel, les programmes d’offre de billets de cars, de trains et de cadeaux aux ouvriers sont organisés

Selon les estimations du comité de gestion des ZI et ZF de Hanoi, de nombreuses entreprises proposent une prime représentant un mois du salaire minimum, soit plus de 3 millions de dôngs, voire deux mois.

Le chef du bureau chargé des affaires salariales de la Compagnie de textile et d’habillement 19-5, Mme Nguyên Mai Anh, déclare ainsi que la prime prévue s’élève à 4 millions de dôngs, soit le triple de celle de l’an dernier, outre des cadeaux aux travailleurs ayant de l’ancienneté.

La Compagnie de textile Minh Khai a offert une prime du Nouvel An supérieure à celle de l’an dernier également, de 500.000 dôngs, sans compter les cadeaux. C’est pourquoi ses ouvriers attendent une prime du Têt plus élevé par rapport à l’an précédent.

En dehors des sociétés de textile et d’habillement, les autres compagnies attribueront aussi une prime plus élevée. La compagnie de mécanique Weldcom en est un exemple. Son directeur général adjoint de Weldcom, Nguyên Quang Tao, a confié qu’elle serait de 4 à 5 millions de dôngs, soit le double.

D’après le Service municipal du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, généralement, la prime des entreprises augmente de 5 à 7% par rapport à l’an dernier. Pham Van Thanh, chef du bureau des politiques d’emploi de ce service, informé du record de prime du Têt de 86 millions de dôngs, relève qu’il s’agit d’une entreprise à participation étrangère.

Afin de soutenir les ouvriers rentrant chez eux pour les fêtes, beaucoup de compagnies vont transporter des milliers de travailleurs vers leur province. D’autres proposent aussi des programmes d’offre de billets de cars, de trains et des cadeaux à leurs ouvriers. – VNA