lundi 21 août 2017 - 00:30:22

Les fleurs en papier de Thanh Tiên

Imprimer

Thua Thien-Hue (VNA) - Le village de Thanh Tiên est situé le long de la rivière Huong à environ 5 km en aval de Hue (province de Thua Thiên – Huê) et en face de l’ancienne ville de Vinh Bao. Le village est célèbre pour son métier artisanal traditionnel de fabrication de fleurs en papier, vieux de quatre siècles.​

Thanh Tien lotus en papier dans une vieille maison. Crédit Photo: VI

La cité impériale de Huê, de la dynastie des Nguyên (1802 – 1945), est célèbre en tant que ville festivalière et pour la tenue de cérémonies cultuelles ; c’est pourquoi la culture des fleurs et la fabrication de papiers votifs y sont bien développées.

Le problème pour les horticulteurs, c’est que le climat n’est pas propice à la culture des fleurs, en particulier autour du Têt lorsque la consommation atteint un pic. Pour remédier à cette pénurie, les villageois de Thanh Tiên fabriquent depuis des lustres des fleurs en papier.

Chaque année, à la mi-octobre, les villageois sèment du riz pour la récolte d’hiver-printemps, puis commencent à faire des fleurs en papier ; et à la 2e moitié du 12e mois lunaire, des fleurs de diverses couleurs se retrouvent dans toutes les maisons.

Les de papier sont utilisés pour décorer l'autel bouddhiste. Crédit Photo: VI

Thanh Tiên possède maintenant de nombreux artisans habiles, dont Thân Van Huy, Thân Dinh Hoai et Nguyên Hoa.

Dans le passé, les fleurs de papier étaient utilisées pour les cérémonies cultuelles, mais de nos jours, elles font partie de la vie quotidienne des Huéens. Au cours du Festival de Huê 2010, le festival du village de Thanh Tien, intitulé «Couleurs de Thanh Tiên », a eu lieu. Dans une maison traditionnelle (Ruong) de Huê, les visiteurs ont été invités à admirer une exposition de fleurs de lotus en papier réalisées par des artisans de Thanh Tiên.

Le métier a disparu pendant environ un demi-siècle puis a retrouvé une seconde jeunesse grâce aux efforts des villageois. L'un d'eux est Nguyen Chi Phuoc, un natif de Hué. Bien que Phuoc ait vécu loin de sa terre natale pendant plus de 50 ans, mais a toujours souhaité développer l'artisanat traditionnel. Il a passé beaucoup de temps à demander aux organisations nationales et étrangères et aux investisseurs privés de financer des projets de développement de l'artisanat. Rose, un organisme de bienfaisance du Canada, a financé un centre pour l’exposition de fleurs en papier Thanh Tiên dans l'enceinte de la maison communale du village.

Malgré les difficultés, avec leur amour et leur créativité, les habitants de Thanh Tiên ont réussi à préserver leur artisanat traditionnel, une des nombreuses facettes culturelles uniques de Huê. -VI/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres