Un agent sanitaire de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) traite un jardin pour lutter contre la prolifération des moustiques vecteurs de la dengue. Photo : VNA/CVN
Hanoi (VNA) - Le Département de la gestion pharmaceutique a récemment reçu la demande d’autorisation de mise sur le marché vietnamien du vaccin contre la dengue. Une nouvelle encourageante dans la lutte contre l’une des maladies virales les plus répandues au Vietnam.

«Le Vietnam est un des cinq pays asiatiques qui a participé à l’expérimentation du vaccin contre la dengue», a expliqué Phan Trong Lân, directeur de l’Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville. Plus de 2.300 enfants entre 2 et 14 ans à My Tho (province de Tiên Giang) et à Long Xuyên (district d’An Giang) ont été vaccinés, sur la base du volontariat.

L’expérimentation du vaccin contre la dengue en Asie, en Amérique latine a montré des résultats positifs. Concrètement, chez les enfants de plus de 9 ans, le vaccin peut prévenir 66% des cas. La vaccination a contribué à faire baisser de 88% des cas nécessitant une hospitalisation et de 91% des cas sévères. Cependant, il s’est montré bien moins efficace chez les enfants de moins de 9 ans, avec un taux de réussite avoisinant les 44%.

La dengue est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques. Elle peut provoquer une forte fièvre avec des maux de tête, des éruptions cutanées et des douleurs oculaires, articulaires et musculaires. La dengue est une maladie fréquente au Vietnam, et elle enregistre le plus grand nombre de morts parmi les maladies infectieuses enregistrées dans le pays. Rien qu’en 2015, l’infection virale a touché près de 82.000 personnes, dont plus de 10.000 à Hô Chi Minh-Ville.

Premiers succès des études

Bien que le vaccin soit étudié sous la loupe depuis 20 ans et que des expérimentations soient menées dans 17 pays, "l'efficacité de ce vaccin n’est pas encore élevée», estime Trân Dac Phu, directeur du Département de la médecine préventive à Hanoi. Il salue tout de même le succès des récentes études sur le sujet. 

Le vaccin contre la dengue n’est pas classé dans la liste du Programme élargi de vaccination du pays, les habitants doivent donc le payer de leur poche. «Son prix est élevé (environ 50 dollars par piqûre NDLR). Chaque personne nécessite 3 prises», a insisté Trân Dac Phu. «Pourtant, les personnes en situation difficile peuvent bénéficier d’aides financières, à l’instar du vaccin contre la rage», a prévu le directeur. -CVN/VNA