jeudi 24 août 2017 - 11:45:56

La restructuration de Vinalines prend son temps

Imprimer

Le repli inquiétant du marché des frets et la lenteur de la réorganisation de la structure financière de l’entreprise risque de ralentir la restructuration de la Compagnie générale de la navigation maritime du Vietnam (Vinalines).

Il s’agit de deux difficultés majeures pour Vinalines à l’heure actuelle, ont reconnu lundi des responsables lors d’une réunion du ministère des Communications et des Transports sur la restructuration et l’actionnarisation de Vinalines.

Lors des premiers mois de cette année, les cours des frets maritimes et de location de navires continuent de piquer du nez sur les trois marchés du transport maritime du vrac sec, conteneurisé et du pétrole.

En particulier, pour les vraquiers, qui représentent plus de 80% du tonnage de la flotte de Vinalines, les prix sont tombés à leur plus bas niveau depuis 30 ans, minés par une surabondance de navires et un ralentissement de la demande mondiale.

Dans ce contexte, les résultats de la restructuration financière des compagnies de transport maritime s’avèrent inférieures aux attentes et ne facilitent pas le flux de trésorerie disponible.

Le ministre des Communications et des Transports a demandé à Vinalines de se concentrer sur sa restructuration financière et la rénovation de l’administration de l’entreprise. Il faudrait également renforcer les capacités de manutention des ports maritimes.

Selon le plan de développement du réseau portuaire jusqu’en 2020 et sa vision pour 2030 approuvé par le Premier ministre Nguyên Tân Dung, en 2015, le volume de fret transitant par les ports maritimes atteindra annuellement 500 à 600 millions de tonnes, et devrait passer à 2.100 millions de tonnes en 2030. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres