La rencontre informelle entre le ministre chinois et ses homologues de l'ASEAN. Photo: VNA


Prenant la parole le 18 octobre lors d'un forum de sécurité à Pékin, le Commandant des Forces armées malaisiennes, le général Zulfefli Mohd Zin, a déclaré que les activités de construction menées par la Chine sur les îles situées dans la zone litigieuse en Mer Orientale étaient un "acte de provocation illégal".

Il s'agissait d'un commentaire public rare sur la question de la Mer Orientale de la part de la Malaisie, pays qui a également déclaré sa souveraineté sur cette zone maritime.         

Rappelant l'engagement de la Chine, selon lequel, ses activités de construction en Mer Orientale sont de nature civile, destinées seulement à la recherche maritime, ce afin de faciliter la navigation, le général Zulfefli Mohd Zin a souligné que « le temps montrerait les visées de Pékin ».         

Le 17 octobre, l'agence officielle Bernama a cité le ministre malais de la Défense Hishammuddin Hussein, soulignant que ce pays est convaincu que le Code de conduite en Mer Orientale (COC) est le meilleur moyen pour régler les différends territoriaux dans cette zone maritime. 

Prenant la parole lors de la première séance plénière du Forum Xiangshan (6è édition) organisée à Pékin, l'officiel malais a appelé les parties concernées à intensifier les consultations afin d'élaborer rapidement le COC, estimant que ce texte serait un outil important pour assurer une gestion rationnelle des voies maritimes ainsi qu’un espace aérien ouvert dans la région.

Le ministre malais de la Défense a également réitéré le point de vue de Kuala Lumpur, selon lequel la question de la Mer Orientale devrait être réglée de manière pacifique par le biais de forums multilatéraux. - VNA