Construction illégale d'îles artificielles par la Chine sur le récif Mischief (Rocher de Vanh Khan) de l'archipel de Truong Sa du Vietnam. Crédit photo : CSIS.
 

"Toute manœuvre de construction ou d’agrandissement mené par d’autres pays sur les rochers, récifs ou terrains dans les zones des archipels de Hoang Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spraly), sans autorisation du gouvernement vietnamien, est illégale et dépourvue de toute valeur".

C’est ce qu’a affirmé la porte-parole adjointe du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Pham Thu Hang, en répondant le 26 septembre à la question de correspondants sur la réaction du Vietnam concernant les récentes déclarations de dirigeants chinois lors des interviews avec la presse américaine au sujet de l’archipel de Truong Sa.

"Nous affirmons de nouveau que le Vietnam possède suffisamment de bases juridiques et de preuves historiques concernant sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa et de Truong Sa", a déclaré Pham Thu Hang.

La porte-parole adjointe a souligné que "le Vietnam proteste fermement contre les actes susmentionnés et demande aux parties concernées d’appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), contribuant positivement au maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale". -VNA