Colloque “Étudier et choisir la technologie LED pour l’éclairage public”, le 11 août à Ho Chi Minh-Ville. Source: VNA

Un colloque intitulé “Étudier et choisir la technologie LED pour l’éclairage public” a été organisé le 11 août dans la mégapole du Sud par le Service municipal des sciences et technologies.

Le colloque, qui visait à aider les organismes compétents dans le choix d’une technologie LED adapté au système d’éclairage public du Vietnam, a regroupé nombre de représentants du Service des communications et des transports, de sociétés de l’Association de l’éclairage du Vietnam ainsi que de sociétés spécialisées dans l’environnement.

À l’heure actuelle, 35% de la consommation énergétique du pays va dans l’éclairage. En particulier, l’éclairage public est très consommateur d’énergie en raison d’installations peu efficaces énergétiquement parlant. Presque toutes les grandes villes du Vietnam utilisent des néons à mercure ou sodium à haute pression, de faible longévité. En outre, le système de contrôle de cet éclairage n’est pas centralisé.

À Hô Chi Minh-ville, l’éclairage consomme plus de 162 millions de kWh/an dont 90 millions de kWh pour l’éclairage public qui coûte à lui seul plus de 130 milliards de dôngs/an à la ville. Parmi les 102.500 néons publics en service, 2,4% sont des néons à haute pression HPS 400w, 39%, des néons HPS 250W, 58% des néons HPS entre 100 et 150W,

Selon les experts, si la ville remplace son système d’éclairage public par des néons LED, d’une capacité de 65 à 200W, elle économisera plus de 55 millions de kWh/an, l’équivalant de 88 milliards de dôngs, et réduira de 31 tonnes ses rejets de CO2 jetés dans l’atmosphère. Une transition énergétique que la mégalopole compte bien entreprendre dans les années à venir. -CVN/VNA