La cérémonie d'ouverture de l'exposition «Hoàng Sa, Truong Sa du Vietnam - les preuves historiques et juridiques» à Hoa Binh. Photo: NDEL.
An Giang (VNA) - L’exposition intitulée «Hoàng Sa, Truong Sa du Vietnam - les preuves historiques et juridiques» se déroule ces jours-ci dans plusieurs localités dans l’ensemble du pays, notamment à la province de Hoa Binh (au Nord), à Nghê An (au Centre) et à An Giang (au Sud).

À chaque exposition, des centaines de documents, d'imprimés, de cartes, d’atlas, d'objets, de timbres… collectés par des experts et chercheurs vietnamiens comme étrangers sont exposés, affirmant la souveraineté indiscutable et de longue date du Vietnam sur les deux archipels de Hoàng Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratly).

On y trouve des documents en Han (caractères chinois), en Nôm (écriture démotique sino-vietnamienne), en vietnamien et en français publiés du XVIIe au XXe siècle, notamment des «châu ban» (documents administratifs annotés à l’encre rouge par les empereurs Nguyên, 1802 - 1945) sur le processus d'établissement et de protection de la souveraineté vietnamienne sur ces deux archipels.

L’exposition présente également au public des cartes, des archives précieuses de diverses époques, ainsi que des documents et des ouvrages publiés par les pays occidentaux aux XVIIIe et XIXe siècles relatifs à la souveraineté vietnamienne sur Hoàng Sa et Truong Sa.

Il ne faut pas non plus oublier les documents administratifs de la République du Vietnam entre 1954 et 1975 et de la République socialiste du Vietnam de 1975 jusqu’à présent.

Cette exposition, organisée conjointement par le Ministère de l'Information et de la Communication et les autorités locales dans l’ensemble du pays, vise à renforcer la responsabilité et la fierté de la population et notamment des jeunes dans comme en dehors du pays - devant la protection et l’affirmation de la souveraineté nationale sur les deux archipels vietnamiens.

L’exposition a été clôturée le 26 avril à Nghê An, sera clôturée le 29 avril à Hòa Bình et le 25 mai, à An Giang. -NDEL/VNA