Le tambour récemment trouvé au Timor-Leste. Photo: VNA

 

Dili (VNA) - Un tambour de bronze de plus de 2.000 ans, qui relève de la culture de Dong Son, a récemment été découvert au Timor-Leste.

Ce tambour fait 1003cm de diamètre, 78cm de haut pour un poids de 80 kg. Le centre de son plateau est occupé par une étoile à 12 branches, et sur bon bord, ​figurent quatre petites grenouilles.

Il a été trouvé accidentellement à la fin de 2014 sur un chantier de construction dans la ville de Baucau, la deuxième plus grande ville du Timor-Leste. Toutefois, l’information officielle ​n'est intervenue que fin novembre après que les chercheurs aient étud​ié cet artefact.

L’archéologue Nuno Vasco Oliveira, membre de la Direction générale des Arts et de la Culture du Timor-Leste, a affirmé qu'à 99,99 %, ce tambour est bien de la culture de Dong Son qui s'est ​épanouie vers 700 avant J.C.

Ce n’est pas la première fois qu’un tambour de Dong Son ​est découvert dans ce pays. Les précédents étaient gravement endommagés, alors que celui ​de Baucau est dans un bon état de conservation. Il ​s'agit peut-être de l’un des tambours de Dong Son les plus intacts ​à avoir été découverts en Asie du Sud-Est, a affirmé Nuno Vasco Oliveira.

Les scientifiques conservent ce tambour au siège de la Direction générale des Arts et de la Culture du Timor-Leste. Des échantillons du tambour seront envoyés en France pour une analyse approfondie sur sa matière et son âge.

La culture dôngsonienne tire son nom de Dông Son, un village au nord-est de la province vietnamienne de Thanh Hoa (Centre). Le site de Dông Son montre que la culture du bronze est arrivée en Indochine depuis le Nord, probablement au début du 1er millénaire avant notre ère, date des plus anciens vestiges.

Dông Son n’était pas uniquement une culture du bronze. La population créait divers types d’objets en bronze certes, mais travaillait également le fer. Toutefois, les objets en bronze, en particulier les fameux tambours rituels, sont d’une qualité remarquable. -VNA