jeudi 25 mai 2017 - 10:01:43

Coopération internationale resserrée pour le développement des sciences fondamentales

Imprimer

 

Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Le Vietnam doit renforcer sa coopération bilatérale comme multilatérale pour intensifier la recherche dans les sciences fondamentales, selon un programme de développement de ces sciences pour la période 2017-2025.

Le programme, récemment approuvé par le Premier ministre, privilégie la chimie, les sciences de la vie, les sciences de la terre et les sciences de la mer.

Il a pour but de créer un corps de scientifiques hautement qualifiés afin que le personnel scientifique du pays atteigne les normes internationales, et concrètement de développer 15 à 20 groupes de jeunes chercheurs dans chaque domaine d'ici à 2025.

Il cherche aussi à développer les sciences du Vietnam dans la région comme dans le monde, certains des secteurs sur lequel il porte devant être classés troisième ou quatrième dans l'ASEAN d'ici à 2025.

Le nombre d'études scientifiques publiées dans des magazines prestigieux internationaux répertoriés dans la base de données SCOPUS devrait augmenter chaque année en moyenne de 20 à 25% (10 à 15% en sciences de la mer).

Pour mener à bien ce plan, l'État attribuera à des organisations scientifiques des recherches afin de créer des produits pour la production ou le quotidien.

Afin d’améliorer les capacités de recherche dans les sciences fondamentales dans les établissements d'enseignement supérieur, des investissements seront effectués dans des laboratoires clés de chaque secteurs et dans le développement de groupes de recherche.

Le Vietnam renforcera sa coopération avec la Fondation russe pour la recherche fondamentale et les pays ayant un secteur des sciences fondamentales développé en Asie de l'Est, en Europe et en Amérique du Nord.

Dans le cadre de la coopération multilatérale, il favorisera les relations avec les programmes de l'UNESCO comme le Programme international des sciences de base, le Programme de l'homme et de la biosphère, la Commission océanographique intergouvernementale, le Programme hydrologique international et le Programme international de géosciences et géoparcs.  -CPV/VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres