jeudi 17 août 2017 - 00:37:46

Clôture du 6e Plénum du Comité central du PCV

Imprimer

Le 6e Plénum du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) (11e exercice) s'est clôturé lundi après-midi à Hanoi, après 15 jours de travail intense.

Les membres du CC du PCV et les participants au Plénum ont fait preuve d'une haute responsabilité, ont valorisé la démocratie et l'intelligence, procédé à des discussions franches et apporté nombre d'idées intéressantes sur des rapports et projets.

Le Bureau politique du CC a pris note des idées et éclairci des problèmes sujets à des divergences de vues. Les participants sont parvenus à un haut consensus sur plusieurs directives, politiques importantes sur les plans socio-économique, éducatif, scientifique, technologique et d'édification du Parti. Ils sont tombés d'accord sur la création de nouveau de la Commission des Affaires économiques du CC du PCV. Pour la première fois, le CC a mené des séances d'interpellations, et ce dans une atmosphère démocratique, franche et constructive.

A la clôture du Plénum, au nom du BP du CC, le Secrétaire général du PCV, Nguyen Phu Trong, a donné des éclaircissements sur certains problèmes et passé en revue les résultats importants obtenus lors ce Plénum.

Malgré une conjoncture nationale difficile, le bilan socio-économique de ces neuf derniers mois a enregistré certains résultats positifs. Cependant, l'inflation et l'instabilité économique restent encore de mise, a souligné le chef du PCV.

Selon les prévisions, l'économie mondiale et la situation internationale plus globalement évolueront de façon imprévisible. Aussi est-il nécessaire, pour la fin de 2012 et l'année 2013, de continuer de renforcer la transparence et la stabilité macroéconomique, notamment du réseau financier et bancaire, de lutter contre la corruption et le gaspillage de fonds publics. Il faut également améliorer l'environnement d'investissement et d'affaires, régler les dettes douteuses des banques, lever les difficultés des entreprises, encourager l'investissement national et promouvoir l'attraction des investissements étrangers, accorder une priorité à l'investissement et au développement agricole et touristique.

Il faut ainsi mettre l'accent sur ces trois axes stratégiques que sont le renouvellement du modèle de croissance, la réorganisation de l'économie, la garantie de la stabilité socio-politique, afin de créer une base de développement plus solide dans les années qui viennent.

Le processus de restructuration de l'investissement public, des entreprises publiques et particulièrement, du réseau de banques commerciales doit faire partie d'un tout et être relié étroitement à la réorganisation de l'économie, à la restructuration de l'investissement et du marché financier en général.

Concernant l'organisation, le renouvellement et l'amélioration de l'efficacité des entreprises publiques, le CC du PCV continue d'affirmer le rôle clé de ces entreprises dans l'économie nationale, mais sans occulter leurs faiblesses et lacunes auxquelles des directives et poliques devront remédier le plus tôt possible.

Le CC a ordonné de continuer de mettre en oeuvre strictement les résolutions du 11e Congrès national du PCV, les résolutions et conclusions du CC relatives aux entreprises publiques, dans la conjoncture où l'économie de marché à orientation socialiste et l'intégration au monde du pays ne cessent de se développer.

Il faut être résolu à restructurer les entreprises publiques, à leur faire appliquer les avancées scientifico-technologiques, à leur faire suivre résolument l'orientation socialiste de l'économie nationale. Il faut également mettre fin à leurs investissements en dehors de leur sphère d'activité et d'achever le retrait des fonds publics pour les entreprises ayant moins de 50% du capital détenu par l'Etat, de compléter et de perfectionner le mécanisme de gestion de ces entreprises.

Les entreprises publiques doivent être réoganisées sous forme de compagnies par actions, de compagnies à responsabilité limitée, conformément à la loi sur les entreprises. Il faut appliquer un modèle de gestion adapté à l'économie de marché, mettre en oeuvre un modèle d'audit, de contrôle et de supervision étroite, ouvert et transparent sur la base de l'élargissement de la cotation en Bourse.

Les groupes économiques, les grandes compagnies générales doivent se restructurer sous forme de compagnie mère et de ses filiales, et présenter un bilan comptable annuel. Il faut achever la phase expérimentale de la création des groupes économiques publics, examiner puis transformer ceux-ci en compagnies générales.

Sur le foncier, conformément aux conclusions du 5e Plénum (11e exercice), à ce Plénum, le CC du PCV a promulgué une résolution pour l'amendement de la Loi sur le foncier de 2003, visant à répondre aux exigences de la nouvelle période, contribuant à mobiliser et à utiliser plus efficacement les ressources foncières au service du développement socio-économique. Cela contribuera à remédier aux lacunes et dérives en terme de gestion du foncier, particulièrement la spéculation, le gaspillage, la corruption, les litiges et réclamations persistantes, et ainsi à assurer l'intérêt à la fois de l'Etat, des propriétaires et des investisseurs, au bénéfice de la stabilité socio-politique.

En ce qui concerne l'éducation et la formation, les participants ont débattu du projet intitulé "Rénovation fondamentale et totale de l'éducation et de la formation pour répondre aux demandes de l'industrialisation et de la modernisation du pays dans la conjoncture d'économie de marché à orientation socialiste et d'intégration internationale".

Le CC du PCV demande de renouveler les objectifs de formation, le système d'organisation, les modèles d'éducation et de formation, le contenu des programmes d'enseignement et la méthodologie, ainsi que le mécanisme de gestion, de formation d'un contingent d'enseignants pour assurer la rénovation en profondeur du système éducatif, a souligné le Secrétaire général Nguyên Phu Trong.

Concernant le développement des sciences et technologies, le CC du PCV continue de considérer le développement des sciences et technologies comme une politique nationale de premier rang et une force motrice du processus d'industrialisation et de modernisation du pays. Les ressources humaines dans ce domaine sont inestimables pour le pays. Les spécialistes des sciences et technologies sont une ressource capitale dans le développement de l'économie du savoir. Le Parti et l'Etat ont la responsabilité d'élaborer des politiques spéciales pour développer et valoriser leur créativité, afin que les sciences et technologies aident le Vietnam à devenir un pays industrialisé pour l'essentiel et moderne à l'horizon 2020, et un pays industrialisé, moderne et orienté vers le socialisme au milieu du 21e siècle.

S'agissant de la planification des ressources humaines du Comité central, du Bureau politique, du Secrétariat et de la relève des dirigeants du Parti et de l'Etat, Nguyên Phu Trong a précisé que c'était la première fois que le CC discute de cette question et promulgue une résolution en la matière. Le CC souligne que la planification des ressources humaines du corps des cadres occupant une position stratégique doit s'appuyer sur les tâches politiques et celles d'édification du Parti, de construction et de défense de la Patrie dans la période d'accélération de l'industrialisation et de la modernisation nationales.

Il faut détecter tôt les cadres prometteurs. Il faut augmenter le nombre de jeunes cadres, de femmes cadres, de cadres issus de minorités ethniques et de familles ayant rendu des services méritoires à la Patrie, de scientifiques... La planification des ressources humaines doit être placée sous la direction concentrée et unifiée du CC, du Bureau politique et du Secrétariat, assurant le principe de centralisme démocratique, d'impartialité et de transparence. La planification des ressources humaines du CC, du Bureau politique, du Secrétariat et des fonctions des cadres dirigeants du Parti et de l'Etat doit servir de base des tâches en matière de personnel d'encadrement du CC au Congrès du Parti.

En ce qui concerne le rapport sur les résultats de la mise en oeuvre de l'auto-critique et de la critique au sein du Bureau politique et du Secrétariat, le CC a particulièrement apprécié les préparatifs et la mise en oeuvre de façon sérieuse, responsable et exemplaire de ces deux organes. Après deux mois de préparatifs, le Bureau politique et le Secrétariat ont mis 21 jours (divisés en quatre phases pendant trois mois) pour mener auto-critiques et critiques, les considérant comme une période de réunions politiques particulièrement importante pour la salubrité et la puissance du Parti, du CC, du Bureau politique et du Secrétariat. Les contenus de l'auto-critique et de la critique ont suivi de près les exigences de la Résolution du 4e Plénum du CC du PCV relative à "Quelques problèmes urgents en matière d'édification du Parti dans la période actuelle".

Le Bureau politique et le Secrétariat ont effectué une autocritique sérieuse et reconnu devant le Comité central leurs faiblesses dans l'édification du Parti et la conduite de ses membres. Pour assurer la discipline au sein du Parti, préserver le prestige et l'image du Parti, et pour créer un exemple, le Bureau politique a été unanime à demander au Comité central de lui imposer une sanction disciplinaire et de délibérer d'une autre pour un membre du Bureau politique.

Le Comité central a particulièrement apprécié le sérieux du Bureau politique et du Secrétariat dans l'autocritique et la critique, ainsi que leur détermination et leurs efforts pour diriger l'application de la Résolution du 4e Plénum du Comité central sur l'édification du Parti. Le Comité central a approuvé le rapport du Bureau politique et a donné des avis francs.

En ce qui concerne les sanctions disciplinaires, après en avoir délibéré en tenant compte de toutes les questions en tous domaines à l'heure actuelle, le Comité central a décidé de n'imposer de sanctions disciplinaires ni au Bureau politique ni à un de ses membres. Il a demandé au Bureau politique de prendre des mesures pour remédier à ses faiblesses, de sorte que les forces hostiles ne puissent pas en abuser pour déformer la situation.

Le Comité central a également réalisé son autocritique et reconnu sa responsabilité de ne pas avoir su prévenir et empêcher les fautes et faiblesses durant ces derniers temps. Il tient à reconnaître ses fautes devant le Parti et le peuple et s'engage à faire de son mieux pour y remédier progressivement.

Le Comité central demande à tout le Parti de renforcer sa responsabilité vis-à-vis du peuple, de resserrer les rangs, de renforcer la solidarité et l'unanimité afin de préserver la confiance, de surmonter toutes les difficultés et de remédier aux faiblesses en vue de bâtir un Parti plus pur et puissant, digne du titre de Parti révolutionnaire authentique et attaché au peuple.

Le Comité central a apprécié le sérieux et les premières démarches des comités de tous échelons du Parti, des administrations ainsi que de tout le système politique pour appliquer la Résolution du 4e Plénum du Comité central sur l'édification du Parti.

Lors de la clôture du 6e Plénum, le secrétaire général Nguyen Phu Trong a adressé ses remerciements aux membres du Parti et aux citoyens de l'ensemble du pays pour leurs sentiments et leurs contributions au succès de cet événement. Il s'est déclaré convaincu qu'avec la réussite du 6e Plénum, la solidarité et l'unanimité au sein du Parti, ainsi que le soutien de tout le peuple, le Parti appliquerait avec succès les résolutions et conclusions du 6e Plénum afin de contribuer au succès de la mise en oeuvre de la Résolution du 11e Congrès du Parti. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres