Hanoi (VNA) - L’Assemblée nationale a consacré toute la journée de vendredi 9 juin à débattre des rapports du gouvernement sur le développement socioéconomique.

La députée de l'AN de la province de Lao Cai, Le Thu Ha. Photo : VNA


Selon Tran Hoang Ngan, député de Ho Chi Minh-Ville, bien que l​a dette publique ​approche le plafond autorisé, le Vietnam a réussi à maintenir sa stabilité macroéconomique et sa sécurité sociale en augmentant les revenus des employés publics et des retraités. C’est la cinquième année consécutive que l’inflation est restée sous contrôle. C’est aussi la cinquième année consécutive que la balance courante du pays est excédentaire, ce qui contribu​e à augmenter ​les réserves ​de devises. Autre succès du gouvernement, trait​er les créances douteuses et r​estructur​er les banques défaillantes​ pour sécuriser le système bancaire. Actuellement, le montant total des dépôts en banques s’élève à 6 millions de milliards de dongs, ​soit 1,2 fois le PIB national.

2017 est une année charnière ​en ce sens que ses ​acquis seront essentiels pour la réussite du plan quinquennal, a estimé Nguyen Chi Dung, ministre du Plan et de l’Investissement. Le Vietnam doit se développer vite pour ne pas rester en retard, a-t-il ajouté. D’après lui, l’objectif de croissance de 6,7% est élevé, mais tout à fait réalisable ​en prenant des mesures synergiques et radicales, et en sollicitant la participation de ​l'ensemble du système politique et ​de la population, à commencer par les entreprises.

Le gouvernement a promulgué une directive 24 détaillant les missions de chaque ministère et secteur, lesquels élaboreront à leur tour ​leurs plans et ​leurs objectifs concrets de croissance. Cette directive prévoit deux groupes de ​mesures ​principales. Sur le long terme, il s’agit de maintenir la stabilité macroéconomique, de maîtriser l’inflation, ainsi que d’accélérer la restructuration économique et les réformes institutionnelles, mais aussi d’augmenter la productivité. Sur le court terme, il faut ​soutenir le développement de certaines filières et accélérer le déblocage des fonds.

En ce qui concerne l​a dette publique, le ministre des Finances Dinh Tien Dung a expliqué que le taux ​d'endettement était de 50% en 2010, et 62,5% en 2015.

En 2016 et 2017, l​a dette publique ​a été ​​r​estructurée grâce à l’émission d’obligations d'une plus longue échéance, de ans en 2016; contre 3 ans en 2013. Deuxième chose très importante, c’est que les dettes contractées de 2011 à 2013, ​d'un taux d’intérêt très élevé, ont été renouvelées ​à un taux ​d'un peu plus 6% seulement.

Le ministère des Finances s’emploie actuellement à restructurer ​les rentrées fiscales tout en contrôlant plus rigoureusement les dépenses ​courantes, a expliqué le ministre Dinh Tien Dung. - VOV/VNA