samedi 19 août 2017 - 03:24:08

Apprentissage et enseignement de la théorie politique

Imprimer

Le Centre des théories politiques de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville (VNU-HCM) a organisé, le 23 janvier en collaboration avec le ministère de l'Éducation et de la Formation, un colloque intitulé «Améliorer la qualité d'enseignement et d'apprentissage des matières de théorie politique dans les universités et écoles supérieures», réunissant de nombreux professeurs, scientifiques et enseignants d’instituts et d’universités de tout le pays.

Cet événement a été une bonne occasion pour les gestionnaires et scientifiques de discuter de problèmes et de mesures pour améliorer les compétences du corps enseignant et la qualité de l'enseignement, notamment des programmes et des manuels de théorie politique au sein de ces établissements d’enseignement supérieur.

Lors de son allocution d'ouverture, le docteur Nguyên Duc Nghia, vice-président de la VNU-HCM, a indiqué qu’il restait beaucoup de questions à traiter en théorie politique, malgré les très nombreux travaux et recherches effectués à ce jour. Toutefois, la recherche scientifique au service de la formation manque encore de sujets de dimension stratégique et innovatrice, et les résultats des recherches ne reflètent pas encore la réalité tout en n’offrant pas de visions claires. Par ailleurs, malgré son amélioration, la structure des programmes comporte encore de nombreuses contradictions et lacunes.

Les manuels et les programmes d’enseignement ne sont pas «individualisés» pour chaque étudiant, ce qui entraîne une perte d’intérêt de l’apprenant, ainsi qu’une perte d’efficacité de l'enseignement. La plupart des étudiants ne s’intéressent que de loin aux matières relatives au marxisme et au léninisme, et la formation du personnel enseignant est insuffisante.

Lors de cette conférence, les participants ont estimé que le travail théorique doit faire face à de grands défis mais aussi, et plus simplement, à la situation réelle du pays : industrialisation, modernisation et intégration du pays en cours. Il est donc nécessaire de réévaluer et d’améliorer la qualité des corpus de théorie politique.

Le professeur Hoàng Chi Bao a indiqué que l’une de ses préoccupations principales concernait le lien entre enseignement, étude et recherche. En effet, pour lui, la recherche s’est formalisée et s’est simplifiée. Il a présenté en conséquence six recommandations : à un niveau stratégique, les autorités et les politiciens doivent sensibiliser les classes à l’enseignement et à l’apprentissage des matières politiques ; mobiliser les intellectuels et les meilleurs enseignants afin d’étudier et de concevoir des programmes éducatifs ; fournir les supports de nouvelles connaissances au personnel enseignant avec une spécialisation plus poussée ; créer un environnement et des conditions favorables pour encourager les activités de recherche scientifique au sein des communautés pédagogiques et scientifiques dans les universités ; rendre attrayantes ces matières aux yeux des étudiants et valoriser le rôle essentiel de l’enseignant en termes de motivation.

Le Docteur Nguyên Minh Tuân, doyen de la faculté de théorie politique de l’Université d'économie de Hô Chi Minh-Ville, a indiqué que l’application du progrès scientifique est nécessaire pour créer une certaine émulation au sein des étudiants. Il est par conséquent impératif de substituer aux méthodes traditionnelles de nouvelles où l’étudiant est au centre du processus d’enseignement. Il faut également faire en sorte que des rencontres entre hommes politiques et étudiants soient organisées afin que ces derniers puissent clarifier de nombreuses questions théoriques contemporaines auxquelles tout le monde s’intéresse. -CVN/VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres