Photo : internet

Avec plus de 700 projets dans l’agriculture au Vietnam, les entreprises d’investissement direct à l'étranger (IDE) réalisent annuellement plus de 300 millions de dollars de chiffre d’affaires, et 100 millions de dollars de valeur à l’exportation, contribuant pour une part importante au développement du secteur agricole du pays, a estimé l’Organisation de Coopération et de Développement économique (OCDE).

Depuis le lancement de sa politique de Renouveau (Dôi Moi) en 1986, le Vietnam a obtenu de nombreux succès en termes d’attraction des investissements étrangers dans le secteur agricole.

La période 1990 – 1997 a été marquée par la première vague de fonds dans le secteur agricole vietnamien. Un record en la matière a été établi en 1997 avec 2,6 milliards de dollars de ces fonds. Cependant, la crise financière qui a frappé l'Asie du Sud-Est en 1997 et 1998 a eu des impacts négatifs sur l’économie vietnamienne en général, et sur l’attraction de l’IDE dans le secteur agricole en particulier. Une chute de ces fonds a été constatée durant la période 1997 - 2003.

La relance des économies de la région depuis 2003 a engendré une 2e vague au Vietnam. Et depuis l’adhésion du pays à l'Organisation mondiale du Commerce en 2007, l’attraction de l’IDE dans l’agriculture a décollé et a établi un nouveau record en 2008 avec 9,6 milliards de dollars.

Toujours selon l’OCDE, la plupart de ces fonds ont été injectés dans la transformation des produits agricoles et aquatiques. Les premiers investisseurs sont Taïwan (Chine), le Japon, la Chine et la Thaïlande, qui représentent 60% du total des capitaux étrangers investis dans ce secteur. –CPV/VNA