dimanche 20 août 2017 - 17:00:20

À Hanoi, la Pagode au Pilier unique à l'épreuve du temps

Imprimer

Après une première restauration en septembre 2010, la Pagode au Pilier unique (Chùa Môt Côt) n’est plus touchée par les inondations, a affirmé Dô Viêt Binh, président du Comité populaire de l’arrondissement de Ba Dinh, Hanoi.

La Pagode au Pilier unique n’a été inondée qu’une seule fois, lors des inondations historiques de 2008. Après la demande de restaurer la pagode proposée par son gestionnaire, le vénérable Thich Tâm Kiên en 2009, l’arrondissement de Ba Dinh en coopération avec les organismes concernés a mené des travaux en 2010 : reconstruction du système d’évacuation des eaux, élévation de la cour et du jardin... Montant de la facture : plusieurs milliards de dôngs.

Selon Dô Viêt Binh, une seconde restauration est prévue en 2013 et les années suivantes, mais le projet a pris du retard. «Nous devons simplement prendre les précautions d’usage avant d’entamer les travaux», a-t-il expliqué.

Toujours selon Dô Viêt Binh, l'arrondissement de Ba Dinh n'autorise pas le fait que le vénérable Thich Tâm Kiên restaure lui-même la pagode. Le président du quartier de Dôi Cân, où s'installe la pagode, est chargé d'expliquer au vénérable la nécessité de suivre la Loi sur le patrimoine culturel, et donc de respecter certaines règles dans la restauration, en particulier l’avis de scientifiques.
Le Comité populaire de l’arrondissement de Ba Dinh a aussi demandé au bureau de la culture et de l’information de mener un état des lieux, a annoncé Dô Viêt Binh, soulignant que la Pagode au Pilier unique est un vestige national situé à côté du musée Hô Chi Minh et de la zone des vestiges du Président Hô Chi Minh, et que donc sa restauration doit être menée avec prudence.

Afin d’accélérer la marche du projet, le Comité populaire de l’arrondissement de Ba Dinh envisage d’organiser le 15 mai un colloque scientifique afin de trouver la meilleur solution pour la préservation de la pagode, et notamment le respect de sa beauté originelle. « La seconde phase de la restauration sera déployée dans les meilleurs délais », a assuré Dô Viêt Binh.

La pagode à l’architecture la plus originale en Asie

La Pagode au Pilier unique a été construite en 1049 sous le règne du roi Ly Thai Tông. Ce dernier (1028-1054) a vu en rêve la Bodhisattva Avalokitesvara assise sur un trône de lotus qui lui tendait la main pour le conduire sur le trône de lotus. Lorsque le roi s’est réveillé, il l’a raconté au bonze Thiên Tuê qui lui a conseillé de construire une pagode en forme de fleur de lotus au milieu d’un lac, comme dans le rêve.

La pagode fut construite avec un trône de lotus aux mille pétales roses où se tient une statue dorée de Bouddha. Une cérémonie fut célébrée par les bonzes qui firent le tour de la pagode afin de prier pour la félicité et la longévité du roi. La pagode fut ainsi nommée pagode Diên Huu qui signifie littéralement "Longue bénédiction".

La Pagode au Pilier unique a été reconstruite et restaurée à plusieurs reprises au cours des règnes des Trân, des Lê postérieurs et des Nguyên. Vue de loin, elle ressemble à une fleur de lotus au-dessus de l'eau, juste pour montrer à la fois le raffinement esthétique des anciens et la philosophie de la Prise de conscience du bouddhisme.

Ainsi, après plus d'un demi-siècle (en 1962) classée "Vestige historique architectural et artistique national " et après 7 ans dans le Livre Guinness du Vietnam en tant que "Pagode ayant l’architecture unique au Vietnam", l a Pagode au Pilier unique a été reconnue par l’Organisation des records asiatiques comme étant celle ayant l’architecture la plus originale en Asie. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres