dimanche 20 août 2017 - 03:51:31

Vingt ans de relations Vietnam - Etats-Unis : un parcours rapide ponctué de grandes avancées

Imprimer

"Peu de gens auraient pu imaginer que le Vietnam et les Etats-Unis feraient ces grands progrès dans leurs relations bilatérales deux décennies seulement après la normalisation de leurs relations", écrit le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE), Pham Binh Minh, dans son article publié à l'occasion des 20 ans de l'établissement des relations diplomatiques Vietnam-Etats-Unis (12 juillet).

Dans son article, Pham Binh Minh dit notamment que le 20e anniversaire des relations diplomatiques est un moment important pour réfléchir sur le passé et s'orienter vers un avenir meilleur pour les deux pays ainsi que pour la paix, la coopération et le développement dans la région Asie-Pacifique et dans le monde en général.

Fortes impulsions au partenariat global

Au cours des 20 dernières années, en particulier depuis la signature de l'Accord commercial bilatéral (BTA) en 2000, les relations économiques et commerciales entre les deux pays ont réellement pris leur envol. D'un chiffre modeste de 400 millions de dollars en 1994, le commerce bilatéral a augmenté de 90 fois pour atteindre 36,3 milliards de dollars en 2014. Avec un chiffre d'affaires à l'exportation vers les États-Unis de 30,6 milliards de dollars cette même année, le Vietnam est devenu le premier exportateur au sein de l'ASEAN sur le marché américain. Le Vietnam a même dépassé l'Inde pour figurer dans la liste des dix premiers exportateurs sur le plus grand marché de consommation au monde.

Au cours de ces cinq dernières années, les États-Unis sont passés de la 11ème à la 7ème place dans la liste des pays investisseurs au Vietnam, avec un capital total de 11 milliards de dollars. Certains grands groupes américains ont déplacé leur "base de production" au Vietnam tandis que d'autres envisagent de suivre leur exemple. Cela ouvre la perspective pour les Etats-Unis de devenir le plus grand investisseur dans le pays, comme l'objectif fixé par l'ambassadeur des Etats-Unis au Vietnam, Ted Osius. Selon les prévisions, les liens économiques entre le Vietnam et les Etats-Unis vont même exploser dans un proche avenir avec la conclusion du Partenariat Trans-Pacifique (TPP).

Ces avancées extraordinaires dans la coopération économique sont accompagnées par la tendance à la hausse de la coopération dans les sciences et les technologies ainsi que dans l'éducation. La coopération bilatérale dans les industries clés - allant de l'énergie éolienne et de la recherche aérospatiale à l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques - a connu de nouveaux progrès, notamment à la suite de la ratification par le Congrès américain de l'accord sur la coopération nucléaire civil (Accord 123) en 2014. Le nombre d'étudiants vietnamiens suivant un cursus aux États-Unis a augmenté de 34 fois : de 500 en 1995, ils sont aujourd'hui 17.000. Le Vietnam est ainsi le premier pays de l'ASEAN et le huitième dans le monde en nombre d'étudiants aux Etats-Unis. Les deux pays travaillent également sur le projet de création de l'Université Fulbright au Vietnam.

Au-delà de ces chiffres révélateurs, les deux pays ont surmonté étape par étape leurs soupçons et désaccords pour approfondir constamment les liens politiques et la compréhension mutuelle. Depuis 2000, le Vietnam et les Etats-Unis ont échangé six visites de haut niveau, au cours desquelles les dirigeants des deux pays ont adopté quatre déclarations communes en 2005, 2007, 2008 et 2013. En particulier, en vertu de la Déclaration commune entre le président Truong Tan Sang et le président Obama, le partenariat intégral Vietnam - Etats-Unis a été établi pour couvrir neuf domaines de coopération, ouvrant ainsi un nouveau chapitre de développement dans les relations bilatérales. Ces dernières années, les contacts et rencontres entre les hauts dirigeants des deux pays en marge des conférences multilatérales importantes sont devenus plus fréquents. De l'unique mécanisme de dialogue sur la recherche des soldats américains portés disparus pendant la guerre (POW/MIA), les deux pays en ont établi plus de dix autres, y compris les plus importants tels le Dialogue ministériel régulier, le Dialogue politique-sécurité-défense, le Dialogue sur la politique dans la défense, le Dialogue sur l'Asie-Pacifique et le Dialogue sur les droits de l'homme.

Mettre de côté le passé et s'orienter vers l'avenir tout en respectant les différences

Le Vietnam et les Etats-Unis ont fait et continuent de faire de grands efforts pour aller au-delà du passé et s'orienter vers l'avenir. Dans un esprit de tolérance et d'humanité, le Vietnam a coopéré activement avec les États-Unis dans la recherche des soldats portés disparus pendant la guere. À ce jour, les restes de quelque 950 soldats américains tombés ont été récupérés, dont 700 ont été identifiés. Les États-Unis ont également fourni plus de 300 dossiers pour aider à récupérer les restes de plus de 1.000 soldats vietnamiens. L'Administration américaine a également fourni 100 millions de dollars pour les opérations de décontamination des sols pollués par la dioxine à Da Nang et 80 millions de dollars pour le déminage. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, les efforts déployés par les deux parties ont largement contribué à panser les blessures de la guerre, à accélérer la réconciliation et à renforcer la confiance entre les deux nations.

De toute évidence, des désaccords et différences demeurent entre le Vietnam et les Etats-Unis, en particulier sur les questions de démocratie et de droits de l'homme. Mais le plus important réside dans le fait que les deux côtés ont démontré et continuent à démontrer clairement le respect des différences, en s'engageant dans des dialogues francs et ouverts pour minimiser les désaccords en question et favoriser la coopération. Jusqu'ici, 19 dialogues sur les droits de l'homme ont été menés, et le Vietnam et les Etats-Unis sont actuellement membres du Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Le Vietnam et les Etats-Unis dans le "siècle de l'Asie"

Il est prévu que le 21ème siècle sera le siècle de l'Asie. Si cela est vrai, les liens transpacifiques entre les Etats-Unis et les pays asiatiques, y compris son partenariat intégral avec le Vietnam, seront des facteurs qui contribueront à façonner l'avenir de la région.

Au-delà du niveau bilatéral, les relations Vietnam-États-Unis ont apporté des contributions de plus en plus importantes à la paix, à la coopération et au développement dans la région Asie-Pacifique et dans le monde. Des conférences cadres dont l'ASEAN joue le rôle central comme l'EAS, l'ARF, ADMM + aux plus grands forums comme l'APEC et de l'ONU, le Vietnam et les Etats-Unis collaborent de plus en plus étroitement dans la non-prolifération des armes de destruction massive, la réponse au changement climatique, la garantie de la sécurité des ressources en eau, la participation aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Avec la création de la Communauté de l'ASEAN prévue vers la fin 2015, les deux parties se dirigent vers un Partenariat stratégique ASEAN - Etats-Unis. Le Vietnam continuera à jouer un rôle important dans les liens ASEAN - Etats-Unis, en particulier dans l'accélération de la mise en œuvre de l'Initiative E3 (Initiative d'engagement économique élargi) et du TIFA (Accord-cadre de commerce et d'investissement) entre l'ASEAN et les États-Unis

Une vision partagée pour un avenir meilleur

Les 20 dernières années des relations Vietnam-États-Unis, surtout depuis l'établissement de leur partenariat intégral en juillet 2013, ont montré que la paix et la prospérité en Asie du Sud-Est et plus généralement en Asie-Pacifique seraient mieux assurées lorsque les relations Vietnam - États-Unis se développent favorablement, et que les relations d'amitié et de coopération intégrale entre le Vietnam et les Etats-Unis sont conformes à l'intérêt commun de tous les pays de la région.

L'histoire agitée des relations entre le Vietnam et les Etats-Unis, notamment les fortes progressions des relations bilatérales au cours des 20 dernières années, ont prouvé que le Vietnam et les Etats-Unis n'avaient pas d'autre alternative que celle d'instaurer une coopération équitable et mutuellement bénéfique sur la base du respect mutuel du régime politique, de l'indépendance, de la souveraineté et l'intégrité territoriale d'autrui, ainsi que de la Charte des Nations Unies et du droit international. Le dialogue doit prévaloir sur la confrontation. C'est la seule façon pour les deux pays de surmonter le passé et de travailler ensemble pour l'avenir meilleur de chaque nation, pour la paix, la coopération et le développement dans la région et dans le monde. -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres