Des policiers philippins patrouillent dans les rues de Quezon. Photo: Xinhua

Manille (VNA) – Les forces de sécurité philippines ont abattu, jeudi 5 janvier, Mohammad Jaafar Maguid, fondateur et chef d’Ansarul Khilafa, un groupe armé se réclamant de l’organisation État islamique (EI).

Il a été tué peu après minuit dans une station balnéaire dans la province de Sarangani, au Sud des Philippines, a annoncé Ronald Dela Rosa, chef de la police, lors d'une conférence de presse organisée pour annoncer la mort de Mohammad Jaafar.

"Il est reconnu comme le chef de l'EI dans cette zone", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il était la "personne la plus recherchée" dans le sud du pays pour des crimes commis avec incendies, meurtres et bombes. "Trois autres membres du mouvement ont aussi été arrêtés", a-t-il ajouté.

La mort de Maguid a permis de briser "l'épine dorsale" du groupe armé Ansarul Khilafa, a déclaré Ronald Dela Rosa. Toutefois, le chef de la police des Philippines a également mis en garde contre le risque que la mort de cet homme n’entraîne des représailles de ses partisans.

Ansarul Khilafa est l’un des nombreux groupes armés actifs à Mindanao, dans le sud de l’archipel, où vit une importante communauté musulmane.

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a récemment fait l’alerte que l'EI étendait son réseau de points nattés dans ce pays d’Asie du Sud-Est. –VNA