Cérémonie de signature d’un accord de coopération sur la protection de l’environnement, le 30 mars à Hanoï. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Un programme de coopération pour la période 2017-2022 a été signé jeudi 30 mars à Hanoï, entre le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh (UJCH).

Selon le rapport de la période 2014-2016, le programme de coopération entre les deux parties prévoit la mise en œuvre d’activités pour sensibiliser la jeunesse à la protection de l’environnement et une utilisation plus efficace des ressources naturelles.

Plusieurs activités ont attiré la participation de jeunes volontaires, notamment le Têt de la plantation d’arbres, le Mois de la jeunesse, la Journée mondiale de l’environnement, la Semaine de la mer et des îles vietnamiennes, la campagne d'été des jeunes volontaires…

En outre, de nouveaux programmes visant à aider à la prise de conscience des jeunes en matière de la protection de l’environnement et de réduire les effets du changement climatique ont été lancés.

Meilleure gestion des ressources naturelle

«Pour la période 2017-2020, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et l’UJCH valoriseront la force des jeunes, amélioreront l’efficacité de la collaboration entre les deux unités et sensibiliseront la jeunesse à la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement», a déclaré Trân Hông Hà, ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement. «Les efforts des jeunes du pays ont contribué à une meilleure gestion des ressources naturelles et à favoriser le développement durable du pays. Les unités du ministère nécessiteront une collaboration plus étroite et des mécanismes concret en vue de mieux bénéficier du soutien des jeunes», a-t-il ajouté.

«Ces dernières années, les programmes de sensibilisation des jeunes ont aboutis à des résultats encourageants», a affirmé Lê Quôc Phong, secrétaire général du Comité central de l’UJCH. «Soulignons que ces activités sont un des points importants pour l’avenir du mouvement de la jeunesse pour l’environnement», a-t-il partagé.

Les deux parties renforceront le contrôle et intensifieront les campagnes en matière de la protection de l’environnement dans les localités contribuant ainsi à améliorer l’efficacité de l’aide pour promouvoir un développement durable. -CVN/VNA