Le Premier ministre Nguyễn Tấn Dũng à la 13e conférence ministérielle de l'ASEAN sur l’environnement (AMME 13). Photo: VNA
 

 

La 13e conférence ministérielle de l'ASEAN sur l’environnement (AMME 13), la 14e conférence ministérielle de l'ASEAN+3 sur l’environnement et les conférences connexes ont débuté mercredi après-midi à Hanoi, en présence du Premier ministre Nguyen Tan Dung.

Les conférences connexes, qui ont lieu du 26 au 30 octobre, sont la réunion des hauts officiels afin de faire des préparatifs pour la 14e conférence ministérielle de l'ASEAN+3, la 11e réunion du Comité exécutant l’accord de l'ASEAN sur la pollution transfrontalière due aux fumées (COM 11), sans omettre les réunions des parties participant à cet accord.

Sont présents à ces conférences les ministres de l’Environnement des pays de l’ASEAN, de trois pays partenaires : Chine, Japon et République de Corée, le Secrétaire général de l’ASEAN, des dirigeants de certains ministères, services et localités du Vietnam, etc.

L’AMME est un mécanisme de coopération qui se tient alternativement dans les pays membres de l’a​ssociation tous les trois ans. Son objectif : faire le bilan des accords de coopération qu’ils ont signés dans l’environnement, discuter de nouveaux partenariats et proposer des solutions concrètes visant à renforcer les actions en matière d’environnement.

Lors de l’AMME 13, les délégués passent en revue l​a mise ​en application des conventions de coopération sur l’environnement dans la région entre les deux conférences, discutent des contenus de nouvelle coopération et donnent des propositions pour promouvoir des activités de coopération d​u bloc régional. Ils discutent pour adopter la Déclaration de l’ASEAN sur le changement climatique en prévision de la conférence des parties participant à la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (COP 21), l’initiative sur la Déclaration de l’agenda sur la durabilité de l’environnement et le changement climatique après 2015, et le Communiqué conjoint sur les résultats de la conférence ministérielle.

Au nom du gouvernement vietnamien, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a indiqué que les pays membres de l’ASEAN prennent toujours en considération la protection de l’environnement, la préservation de la biodiversité, l’utilisation et la gestion durable des ressources naturelles au service du développement socio-économique. La coopération dans ce domaine est un point privilégié par les pays aséaniens.

Ces derniers temps, la coopération dans la protection de l’environnement au sein de l’ASEAN a atteint des résultats encourageants. L’environnement de la région est bon pour la santé de la population et l’écosystème. Certains pays aséaniens ont été évalués avec l'indice de performance environnementale (IPE). L’ASEAN a accompli la mise en œuvre des actions de coopération sur l’assurance de l’environnement durable dans le Plan global de la Communauté Culture-Société de l’ASEAN pour la période 2009-2015.

Selon Nguyen Tan Dung, ces dernières années, la coopération dans la protection de l’environnement avec les partenaires dans le cadre de l’ASEAN+1, ASEAN+3, Sommet de l’Asie de l’Est (EAS) et l’Union européenne (UE) s’intensifie continuellement. Le groupe ad-hoc de l’ASEAN s’efforce de collaborer avec les partenaires dans et hors de la région pour ​mettre fin aux incendies de forêt volontaires et prévenir l’envahissement de la fumée de l’Indonésie dans d'autres pays (Singapour notamment). L’ASEAN a participé activement à la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique, donné les Déclarations de ses hauts dirigeants sur le changement climatique.

Indiquant que le changement climatique, la pollution de l’environnement, la sécurité alimentaire et des ressources en eau sont devenus une ​problématique majeure ​pour la région et le monde, laquelle nécessite la coopération de la communauté internationale, le chef du gouvernement vietnamien a souligné que chaque pays ​du bloc régional devait se concentrer sur le développement économique et la protection de l’environnement, en considérant cette dernière comme l’objectif et le contenu fondamental du développement durable.

Le 27e Sommet de l'ASEAN en novembre prochain adoptera le Plan global sur la Communauté culturelle et sociale de l'ASEAN, dont le renforcement de la protection de l'environnement, la gestion et le traitement des déchets et des produits chimiques, la conservation de la biodiversité et des ressources naturelles ou encore la lutte contre les catastrophes naturelles.

En dépit de ses efforts dans la protection de l'environnement, le Vietnam ​reste confront​é à de grands défis comme la pollution de l'environnement dans les zones industrielles et des villages de métiers, l'exploitation jusqu'à épuisement des ressources naturelles...

Selon des experts environnementaux, dans dix ans, le Produit intérieur brut (PIB) du Vietnam pourrait doubler. Cependant, si le Vietnam ne s​e penche pas attentivement ​sur la protection de son environnement, pour chaque point de PIB gagné, sera retranché 3 points en raison de la dégradation de l'environnement.

"Dans la stratégie et le plan quinquennal de développement socio-économique 2016-2020, le Vietnam considère la protection de l'environnement comme un contenu important dans le renouvellement du modèle de croissance sur l'orientation de développement vert et pour la protection de la santé de la population", a déclaré le Premier ministre Nguyen Tan Dung.

Il a espéré que la Conférence des ministres de l'Environnement de l'ASEAN et ses partenaires permettra de définir des orientations, des programmes et des plans de coopération concrets pour assurer le développement durable de l'environnement et l'adaptation au changement climatique.

La conférence mettra en œuvre ​l'Agenda 2030 pour le développement durable de l'ONU, contribuera activement à la ​Conférence mondiale des parties à la Convention cadre de l'ONU portant sur les changements climatiques (Paris Climat 2015​-COP 21) en décembre 2015 à Paris en France.

Le chef du gouvernement vietnamien a profité de cette occasion pour remercier les pays membres de l'ASEAN, la Chine, le Japon, la République de Corée, les partenaires de l'ASEAN, le Secrétariat de l'ASEAN d'avoir soutenu efficacement le Vietnam dans la protection de son environnement ces dernières années.

"Le Vietnam souhaite être assisté encore et est prêt à conjuguer ses efforts avec la communauté internationale dans la garantie d'une Terre verte", a conclu le Premier ministre Nguyen Tan Dung. -VNA