Photo : VNA
 

Hanoï (VNA) - L’Institut national de la Nutrition du Vietnam, le projet "Vivre et Se développer" et l’Université Polytechnique de Hanoï ont lancé un programme de formation en ligne sur la garde des enfants en réponse à la Semaine mondiale de l’allaitement maternel 2017, qui a lieu du 1er au 7 août.

Ce programme de 48 heures a pour objet de renforcer les capacités du personnel de santé en matière de soutien des mères concernant l’allaitement et le sevrage.

Cette année, la Semaine mondiale de l’allaitement maternel souligne l’importance de la coopération entre les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, les instituts de recherche, les partenaires de développement et le secteur privé dans la promotion de politiques visant à augmenter le nombre d’enfants nourris au sein.

Selon Le Danh Tuyen, directeur de l’Institut national de la Nutrition du Vietnam, l’allaitement maternel n’est pas seulement la ​responsabilité de la mère, il nécessite le soutien de nombreuses parties, dont celui du personnel de santé, des membres de la famille, des employeurs et aussi des décideurs politiques. Il a souligné que l’institut était disposé à travailler avec tous les partenaires pour créer un environnement propice à la santé des femmes et des enfants.

La recherche montre que l’allaitement maternel contribue de manière significative au renforcement de la santé maternelle et infantile, et favorise la croissance économique. Selon le magazine Lancet, l’allaitement maternel permet de réduire les dépenses de santé publique. Un rapport de l’UNICEF et du projet "Vivre et Se développer" indique qu’un allaitement optimal permettrait d’économiser 23,36 millions de dollars en dépenses hospitalières au Vietnam.

De nouvelles études ​montrent qu’au Vietnam, l’allaitement maternel pourrait, chaque année, sauver la vie de plus de 2.000 enfants, et contribuer à réduire les décès chez ceux de moins de 5 ans. -CPV/VNA