jeudi 24 août 2017 - 15:51:49

Réunion du Comité de pilotage du commerce frontalier

Imprimer

Le Comité de pilotage du commerce frontalier s'est réuni mardi à Hanoi afin d'évaluer ses activités de ces derniers temps et de définir les mesures pour exploiter de manière optimale les potentiels des zones frontalières ainsi que les mécanismes spécifiques du commerce en leur sein afin de servir au mieux le développement socioéconomique du pays.

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, M. Vu Huy Hoang, a souligné que ces dernières années, le commerce frontalier entre le Vietnam et ses voisins a connu une évolution positive. Le marché s'est développé, attirant de nombreuses entreprises. Les produits ont été de plus en plus diversifiés et les échanges commerciaux ont augmenté rapidement. Les mécanismes, politiques et procédures administratives ont été améliorés, et l'environnement d'investissement est plus favorable. En outre, les infrastructures des portes-frontières et dans les zones montagneuses sont meilleures.

Selon le rapport du comité, le commerce frontalier entre 2008 et fin septembre 2013 s'est établi à 72 milliards de dollars, soit une croissance annuelle moyenne de plus de 10 %. Rien qu'en 2012, il s'est élevé à 13,1 milliards de dollars, représentant une croissance de 27 % par rapport à 2008 et 5 % du chiffre d'affaires national du secteur de l'import-export.

Parallèlement au développement des relations d'amitié et des coopérations internationales et au commerce avec les pays partageant des frontières avec le Vietnam, le commerce frontalier contribuera à porter d'ici à 2015 les échanges commerciaux avec la Chine à 60 milliards de dollars, avec le Laos, à 2 milliards de dollars, et avec le Cambodge, à 5 milliards de dollars.

En outre, le commerce frontalier a abouti à d'importants résultats, notamment en entraînant un changement profond du marché et en servant mieux la production comme la vie de la population des zones limitrophes comme à la croissance de l'économie nationale avec un montant annuel de plus de 10 milliards de dollars en moyenne, tout en contribuant au maintien de la sécurité dans ces zones. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres