jeudi 17 août 2017 - 13:07:29

Priorité à la scolarisation des enfants handicapés

Imprimer

Hanoi (VNA) - Ces dernières années, la scolarisation des enfants handicapés a obtenu de grandes avancées. Pourtant, nombre d’entre eux restent privés d’école en raison de conditions de vie difficiles et d’un manque d’infrastructures pour les accueillir.

Un cours de vietnamien réservé à des enfants handicapés dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre). Photo: VNA

 

C’est un fait, l’accès à l’éducation des enfants handicapés a grandement progressé ces dernières années, même s’il reste énormément de chemin à parcourir. «En 2015, plus de 500.000 d’entre eux étaient scolarisés contre 42.000 en 1996, soit plus du décuple», informe le Pr.-Dr. Pham Minh Muc, directeur du Centre d’études de l’éducation spécialisée (Institut des sciences de l’éducation du Vietnam).

Les enfants handicapés scolarisés occupent tous les niveaux : de la maternelle à l’université en passant par le primaire, le collège et lycée, les écoles de formation professionnelle et les IUT.

Par ailleurs, de plus en plus d’établissements réservent des cours d’éducation spécialisée pour les cadres et enseignants. Mieux encore, certaines universités et IUT proposent aujourd’hui des cursus spécifiques.

Investir dans les dispositifs éducatifs 

Ces derniers temps, le secteur de l’éducation a fait des efforts dans l’éducation en faveur des handicapés, des enfants en particulier. Depuis 2005, une dizaine de centres et plus de 70 bureaux d’assistance au développement de l’intégration scolaire des enfants handicapés ont été créés. Ils proposent de nombreux cours de formation différents.

La Dr. Nguyên Thi Thanh, de l’école maternelle Hoa Sen à Hanoi, fait savoir que depuis plusieurs années, Hoa Sen a permis à de nombreux enfants handicapés d’être scolarisés. Actuellement, l’école en dénombre 317.L’école a créé un environnement d’études amical pour que ces enfants puissent s’intégrer à toutes les activités.

«La plus grande joie des parents est de voir leurs enfants aller à l’école. Faciliter l’intégration scolaire des enfants handicapés est une option juste. Mon fils  a fait des progrès grâce à la scolarisation. Ses amis l’ont beaucoup aidé», partage Truong Huu, dont l’enfant  est pris en charge par  l’école maternelle Hoa Sen. Malgré les bons résultats obtenus, l’éducation pour les enfants handicapés doit faire face encore à des difficultés et défis, notamment certains préjugés, l’insuffisance d’infor-mations, les déséquilibres entre les régions et le manque de cadre juridique ad hoc.

Selon une récente enquête sur l’éducation des enfants handicapés réalisée dans huit provinces et villes par l’Institut d’études de l’éducation du Vietnam, la plupart des cadres, gestionnaires et enseignants connaissent les politiques en vigueur sur l’éducation des enfants handicapés. Pourtant, 30% des écoles sondées n’en accueillent pas. La discrimination est une réalité dans le secteur de l’éducation.

Des difficultés à surmonter

Les responsables des écoles pointent du doigt le manque de crédits, 86% des écoles n’ont pas de budget réservé à l’éducation des enfants handicapés. Le manque d’enseignants est aussi un défi de taille.  De plus, la plupart des professeurs n’ont pas reçu de formation spécialisée.

Dans une classe du Département de l'éducation spéciale de l'École normale supérieure de Hanoi. Photo: VNA
Luong Van Thuân, chef du Bureau de l’éducation et de la formation de l’arrondissement de Ngô Quyên, ville de Hai Phong (Nord), a précisé que la difficulté la plus importante  de cet arrondissement concernait la pénurie d’enseignants.

Face à cette situation, le Bureau de l’éducation et de la formation a organisé de nombreux cours de perfectionnement. Pour sa part, la directrice adjointe de l’école primaire Trân Quôc Toan, dans ce même arrondissement de Ngô Quyên, considère que les enseignants rencontrent beaucoup de difficultés. Les politiques salariales et les bases matérielles sont jugées insuffisantes.

Parmi les autorités locales et le personnel enseignant, on considère trop souvent que l’intégration scolaire des enfants handicapés est  une activité humanitaire qui ne peut se faire qu’au sein d’établissements spéciaux. Bien que le ministère de l’Éducation et de la Formation demande de généraliser l’intégration scolaire des enfants handicapés au niveau national, seules les écoles situées dans des régions favorables aidées par des organisations en accueillent. Dans les régions en difficulté ou reculées, aucune structure ne les prend en charge.

Par ailleurs, le nombre d’enseignants ayant reçu une formation spécialisée ne répond qu’à 15% du nombre d’enfants handicapés scolarisés. De plus, il existe un manque criant d’outils didactiques spéciaux comme les manuels en braille. Actuellement, le Vietnam compte quatre écoles proposant des formations spécialisées que sont l’École normale supérieure de Hanoi, celle de Hô Chi Minh-Ville, et les deux écoles centrales 1 et 2. Seule l’École normale supérieure de Hanoi propose un master en éducation spécialisée. Il n’existe dans le pays aucun doctorat dans ce secteur.

L’objectif du ministère de l’Éducation et de la Formation est d’atteindre, d’ici 2020, 75% des enfants  handicapés scolarisés et 80% en 2030. Pour y parvenir, de nombreuses mesures sont proposées comme la formation et le perfectionnement des cadres gestionnaires et  des enseignants. - CVN/VNA      

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres