samedi 19 août 2017 - 21:45:34

Pour le rayonnement de la Francophonie universitaire en Asie-Pacifique

Imprimer

Le recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie, Jean-Paul de Gaudemar. Photo : AUF
 

Hanoi (VNA) - Lors de sa visite de travail du 11 au 15 avril au Vietnam, Jean-Paul Gaudemar, nouveau recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), a accordé à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA) une interview mettant en relief le rôle et la coopération de son agence avec le Vietnam.

*L’AUF est présente depuis 23 ans au Vietnam. Quelle est sa politique actuelle pour le développement de ses 39 membres et partenaires universitaires vietnamiens ?

Parmi les actions que nous conduisons ici, c’est notamment le soutien de la formation francophone. En particulier, nous soutenons ​40 Licences francophones, 25 masters. Le concours que nous apportons permet de poursuivre un enseignement supérieur francophone de niveau licence et master​, d’aller au-delà dans la recherche d​'actions un peu nouvelles, d'aider les universités vietnamiennes à avoir une qualité d’enseignement qui permet justement de développer des cadres de très haut niveau ​dont le Vietnam a besoin. C’est ainsi approfondir la question de la relation avec le marché du travail, et une façon générale d’aider les universités vietnamiennes à jouer pleinement le rôle d’opérateur stratégique du développement.

*D’après-vous, dans quelle mesure les partenaires universitaires vietnamiens membres de l’AUF participent-ils au rayonnement de la Francophonie universitaire en Asie-Pacifique ?

Une des satisfactions que nous avons à l’AUF c’est que le taux des étudiants qui sont passés aux formations dans les filières francophones, notamment des licences et des masters que nous soutenons, connaissent des taux de trouver un emploi tout à fait extraordinaire de près de 100%.

Une des raisons sans doute c’est que le fait de maîtriser une langue étrangère en concurrence comme le français est un atout considérable qui est très apprécié sur le marché du travail, notamment dans des économies ouvertes d’échanges avec les étrangers. Et donc chaque fois que les universités vietnamiennes témoignent de leur capacité dans ce sens-là, elles participent au rayonnement de la Francophonie en Asie-Pacifique bien sûr, mais également de l'AUF dans le monde, notamment dans les pays qui sont à un stade comparable de développement comme le Vietnam  et dans ce cas-là, la réussite du Vietnam sert d'exemple à imiter ou à transposer.

*Durant votre mandat, quels sont les projets que l’AUF compte lancer en Asie-Pacifique et, plus précisément, au Vietnam, pour son rayonnement et celui de la Francophonie universitaire ?

Je pense que l’esprit des orientations dans lesquelles nous allons développer des projets en Asie-Pacifique mais aussi à l’échelle internationale durant mon mandat, c’est que tout ce qui concerne la qualité de la formation numérique francophone à distance, la qualité de formation des universités francophones, les actions favorisant l’emploi effectif de nos diplômés, les façons permettant ​aux universités de jouer le rôle d’opérateur stratégique de développement par exemple, à travers la formation continue vers les salariés. Pour les projets au Vietnam, c’est un peu tôt pour en parler mais je pense que cet esprit indique les principales actions que l'AUF va déployer dans les temps à venir au Vietnam.

*En quoi consiste la stratégie de l’AUF concernant l’usage de la langue française dans l’enseignement supérieur et dans la recherche d​'un environnement linguistique concurrentiel de manière générale, plus particulièrement en Asie-Pacifique ?

On peut dire simplement qu'à côté de l’usage du français, de l’enseignement en français, nous avons l’ambition linguistique que le français soit plus utilisé dans l’enseignement supérieur et dans la recherche comme une langue de communication et une langue d’enseignement que l’on puisse enseigner aussi dans certaines filières francophones en français. Et pour ce fait, nous avons d’excellents enseignants, d’excellents chercheurs francophones. Et promouvoir la Francophonie, c’est d’abord faire connaître d​'excellents chercheurs et des universités francophones ici au Vietnam et dans beaucoup de pays.

Vous évoquez le contexte concurrentiel, je pense que vous pensez à la langue anglaise, notamment en ASEAN, pour les universités anglophones ou d’autres langues. Et donc, plus les francophones surmontent ce défi, plus ils ont leur place dans cet univers. ​La concurrence, on la met dans un univers plurilingue, et donc c’est la raison pour laquelle il faut avancer. C’est la Francophonie qui a derrière elle une histoire, des réussites considérables. Il faut simplement les faire connaître, les faire développer davantage, et c’est comme ça que même en Asie-Pacifique qu’on voit parfois la Francophonie s’affaiblir. ​Je pense que notre rôle c’est de la redévelopper et nous comptons beaucoup sur le Vietnam. Le Vietnam est un point fort pour nous. Tout ce qui se passera au Vietnam sera bénéfique pour nous et pour la région.

*Présentation générale sur l’AUF

L’AUF regroupe plus de 800 institutions universitaires utilisant la langue française dans plus de 100 pays. Elle est l’une des plus importantes associations d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche au monde. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

Ce réseau international universitaire francophone est un atout majeur pour la Francophonie universitaire non seulement dans la transmission et le développement des savoirs, mais aussi dans le développement économique mondial. Plus que jamais les universités ont un rôle essentiel à jouer dans le développement global ; elles doivent assumer voire revendiquer, leur mission économique et sociale au-delà de leur rôle académique. L’AUF est là pour les aider à faire connaître leur expertise et leurs innovations en matière de formation, de recherche, de gouvernance, à les capitaliser et à les partager. Elle promeut ainsi une Francophonie universitaire dynamique. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres