U Thein Sein: "Ne vous inquiétez pas pour la transition, nous promettons de la poursuivre". Photo: Keystone

Hanoi (VNA) - Le président birman sortant U Thein Sein a réuni dimanche l’ensemble des partis politiques pour les rassurer quant au transfert du pouvoir à l’opposante Aung San Suu Kyi, victorieuse des élections générales du 8 novembre.

Parmi les partis présents, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d’Aung San Suu Kyi, laquelle s’était fait représenter à cette réunion organisée à Rangoun, la capitale économique du pays.

"Nous transmettrons le processus (de réformes lancées depuis l’auto-dissolution de la junte en 2011) à un nouveau gouvernement", a déclaré Thein Sein lors d’une rencontre avec des dizaines de partis ayant concouru aux législatives, sa première sortie publique depuis dimanche dernier.

"Ne vous inquiétez pas pour la transition, nous promettons de la poursuivre", a ajouté U Thein Sein dimanche lors de la rencontre à Rangoun, après avoir déjà félicité par écrit l’opposante pour son succès.

Nyan Win, porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie, a souligné la volonté de "réconciliation nationale" du parti d’Aung San Suu Kyi.

Aung San Suu Kyi a de son côté pris dès samedi la route de Naypyidaw, la capitale administrative, où elle espère avoir la semaine prochaine une entrevue en plus petit format avec le président Thein Sein et le chef de l’armée.

Le 13 novembre dernier, la Commission électorale du Myanmar (MUEC) a annoncé que la Ligue nationale pour la démocratie (LND) avait remporté assez de sièges au Parlement pour fonder un nouveau gouvernement.

Selon les prévisions, la première session du nouveau parlement birman aura lieu en janvier 2016 et les élections présidentielles en février et la fondation du nouveau gouvernement en mars prochain. -VNA