Singapour (VNA) - Le commandant  de la Flotte du Pacifique, l’amiral Scott Swift, a affirmé lundi 8 mai à Singapour qu’il n’y a pas de changement politique concernant les opérations de liberté de navigation sous l’administration du président Donald Trump.

Le commandant de la Flotte du Pacifique, l’amiral Scott Swift s’assoit devant une grande affiche d’une frégate de la Marine australienne quand il s’adresse à une conférence de presse à l’occasion de l’Exposition internationale maritime du Pacifique 2015, à Sydney, en Australie, le 6 octobre 2015. Photo : Reuters

 «Rien n’a changé de manière significative durant ces deux ou trois derniers mois», a-t-il déclaré à la presse à Singapour, en se référant aux excursions de la Marine américaine qu’elle dit être menées afin d’assurer la liberté de navigation.

Les Etats-Unis ont critiqué la construction par la Chine d’îles artificielles et l’accumulation des installations militaires dans la Mer Orientale, et exprimé leurs préoccupations sur ce qu’elles pourraient être utilisées pour restreindre la libre circulation.

A la fin du mois dernier, le commandant en chef de la Flotte du Pacifique américaine, l’amiral Harry Harris, a déclaré les Etats-Unis réaliserait bientôt les opérations de liberté de navigation en Mer Orientale, sans toutefois donner de précision.

Le 18 février, les navires du groupe aéronaval comprenant le porte-avions de la classe Nimitz, USS Carl Winson, accompagné de destroyers, ont commencé des opérations de routine en Mer Orientale. – VNA