Dr. Ngô Tu Lâp, directeur adjoint de l’IFI, prononce son discours. Photo: NDEL

Hanoi (VNA) - «Cette conférence porte non seulement sur l’Opéra de Hanoi et la vie de son premier directeur, Claude Bourrin, mais aussi sur la modernisation du théâtre vietnamien au début du XXe», a souligné, cet après-midi 29 juin à Hanoi, le docteur Ngô Tu Lâp, directeur adjoint de l’Institut Francophone International (IFI).

Organisée par l’IFI de l’Université Nationale du Vietnam (UNV) avec l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), ​cette conférence intitulée «L’Opéra de Hanoi dans le processus de modernisation du théâtre vietnamien au début du XXe siècle» a été conduite par Corinne Flicker, spécialiste française du théâtre et maître de conférences en Littérature française au Centre Interdisciplinaire d’Études des Littératures d’Aix-Marseille (CIELAM).

En retraçant le parcours de Claude Bourrin, Corinne Flicker étudie l’exportation en Indochine du ​genre de théâtr​e parlé, en questionnant le choix du répertoire sélectionné par Claude Bourrin qui défend un théâtre littéraire afin d'élever la qualité artistique du théâtre.

«Les archives que Claude Bourrin a laissées ​sont une source inestimable d’informations sur la vie théâtrale au Vietnam, d'autant qu'elles retracent un demi-siècle d’histoire», a souligné ​la spécialiste française.

«Ces documents sont constitués de programmes de spectacles dans lesquels Claude Bourrin a joué, de comptes rendus de spectacles dans la presse française indochinoise, de photographies de mises en scène, etc.», a-t-elle ajouté. -NDEL/VNA